Quinze ans après le 11 Septembre, les funérailles d'un pompier ont eu lieu

17/06/16 à 21:10 - Mise à jour à 20:58

Source: Belga

Près de 15 ans après les attentats du 11-Septembre, la famille d'un pompier disparu au World Trade Center à New York a finalement organisé vendredi ses funérailles, ayant abandonné l'espoir d'en retrouver la moindre trace.

Quinze ans après le 11 Septembre, les funérailles d'un pompier ont eu lieu

11 septembre © DR

Des centaines de pompiers, le maire de New York Bill de Blasio et le chef des pompiers Daniel Nigro, ont assisté aux funérailles de Lawrence Stack, 58 ans, en l'église Saints Philip and James, à Saint James sur Long island près de New York, selon les pompiers de New York (FDNY).

Ses deux fils, pompiers, faisaient partie de ceux portant le cercueil, recouvert d'un drapeau américain.

La famille avait pu récemment récupérer deux échantillons de son sang, que Lawrence Stack avait donné quelques mois avant les attentats, en s'inscrivant sur une liste de donneurs potentiels de moelle osseuse, selon la presse locale. Ce sang devait être enterré avec les honneurs militaires après la cérémonie religieuse au cimetière national proche de Calverton.

"Il avait survécu à l'effondrement de la tour sud, s'était rapidement libéré des débris et avait continué à courageusement aider les autres", a déclaré vendredi le chef des pompiers de New York en lui rendant hommage. Il aidait "un New-Yorkais au tendon d'Achille sectionné (...) quand la tour nord s'est effondrée, les tuant tous les deux", a-t-il ajouté.

Sa veste du FDNY avait été retrouvée sous les gravats dont il s'était libéré après l'effondrement de la tour sud, mais de son corps, aucune trace.

Longtemps sa famille avait espéré. Une semaine, un mois, un an, cinq ans, dix ans... Sa veuve Teresa, finalement, a décidé qu'il était temps.

Des 2.763 personnes tuées dans les attentats du 11-Septembre, seulement 1.637 ont été identifiées à ce jour. Rien n'a été retrouvé des autres, pulvérisés dans le déluge de feu et de gravats. A l'inverse, 35% de restes humains parfois microscopiques récupérés n'ont pu être associés à aucun des disparus.

Parmi les pompiers qui s'étaient précipités au World Trade Center, 343 avaient été tués. Rien n'a été retrouvé de 127 d'entre eux, a précisé M. Nigro.

En savoir plus sur:

Nos partenaires