Quelles sont les 5 principales sources de distraction au travail?

09/02/16 à 15:25 - Mise à jour à 15:25

À en croire le site d'emploi Jobat, ce ne sont pas les réseaux sociaux qui nous distraient le plus de notre travail, mais les pauses traditionnelles prises pour boire un café, fumer une cigarette ou se rendre aux toilettes.

Quelles sont les 5 principales sources de distraction au travail?

© iStock

1. La pause-café ou cigarette

D'après le site Jobat, on consacre plus de temps que ce qu'on pense aux pauses cigarette et café. Additionnées, elles nous prendraient même pratiquement une heure par jour.

2. Les passages aux toilettes

Si les passages aux toilettes sont évidemment indispensables, ils constituent une source de distraction parce que beaucoup de gens les utilisent pour se recoiffer, se poudrez le nez, etc. De plus, les toilettes accueilleraient aussi les entretiens confidentiels.

3. Les bavardages

Dans la plupart des entreprises, on trouve des individus qui adorent aller d'un bureau à l'autre pour bavarder. C'est particulièrement le cas dans les open space où l'aménagement des bureaux favorise les bavardages. Mais, comme le souligne Jobat, il est logique qu'au boulot, on parle parfois d'autre chose que du travail

4. Les affaires personnelles

Aujourd'hui, la vie privée et la vie professionnelle se mélangent de plus en plus. Ainsi, beaucoup d'employés téléphonent à leurs proches, planifient des vacances sur internet, font du shopping en ligne, etc. au travail, mais répondent à leurs e-mails professionnels le week-end et font parfois du réseautage le soir.

5. Les réseaux sociaux

Si les réseaux sociaux ne constituent pas la source principale de distraction au travail, il faut tout de même veiller à ne pas en abuser, car c'est un passe-temps sur lequel beaucoup d'employeurs se focalisent.

Cependant, comme le souligne Jobat, toutes ces distractions ne sont pas nécessairement synonymes de perte de productivité pour l'entreprise. Certains employés se disent en effet plus productifs après une petite pause, même si cette constatation ne vaut pas pour les breaks passés à surfer sur internet ou sur les réseaux sociaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires