Quand le réseau de la STIB se transforme en terrain de jeu... olympique

01/03/13 à 12:13 - Mise à jour à 12:13

Source: Le Vif

La STIB n'est pour rien dans cette action et pour cause. Organisée par le collectif Artivist, celle-ci vise à mettre en évidence le nombre d'outils de surveillance qui existe sur le réseau bruxellois. Si les organisateurs prônent une action ludique, la STIB parle elle d'incivisme.

Quand le réseau de la STIB se transforme en terrain de jeu... olympique

© Capture d'écran du flyer

Inter-Environnement Bruxelles (IEB), la fédération de comités de quartiers et de groupes spécialisés dans la Région de Bruxelles-Capitale, relaie sur son site internet l'organisation d'un "championnat comico-sportif", dont les épreuves consistent notamment à éviter les contrôles de la STIB. La société de transports dénonce une "action d'incivisme" mais l'IEB certifie s'être assurée qu'aucun délit ne serait commis.

Organisé par le collectif "Homostibien", "Jeux Olympiques: Déjouons la STIB" dénonce les mesures tarifaires et de contrôle de la STIB, qui visent à "exclure et filtrer" les sans-papiers et les chômeurs, ou encore l'espace marchand "où on parle de clients et non d'usagers". "La STIB est avant tout un service public", rappelle le collectif. Du 1er au 2 mars, le "championnat comico-sportif" propose donc cinq compétitions dont l'épreuve de dispersion, soit éviter le contrôleur sans se faire prendre, ou le marathon/course relais, qui consiste à faire passer le plus de personnes en gardant le portique de contrôle ouvert. Contactée par l'agence de presse Belga, la STIB dénonce une "action d'incivisme" et assure qu'elle mettra tout en oeuvre pour "protéger ses biens". "Avec nos équipes de prévention, nous organisons des campagnes pour inciter au respect dans les transports publics", indique An Van Hamme, porte-parole de la STIB. "Nous ne pouvons donc tolérer ce type d'action."

Mais l'IEB assure qu'il ne s'agit pas d'un acte de désobéissance civile mais plutôt d'une action "ludique et symbolique", un "appel à la réflexion critique sur les politiques tarifaires et sécuritaires de la STIB". Avant de relayer l'information, la fédération précise également qu'elle s'est assurée qu'aucun délit ni aucune dégradation ne seraient commis et que chaque participant serait muni d'un titre de transport valable. Ces jeux olympiques se dérouleront à partir de ce vendredi à 16h et se poursuivront jusqu'au samedi.

En savoir plus sur:

Nos partenaires