Quand des producteurs de cacao découvrent le chocolat (vidéo)

30/07/14 à 17:03 - Mise à jour à 17:03

Source: Le Vif

"Les Blancs appellent ça du chocolat ?" s'exclame un Ivoirien, surpris de voir la transformation incroyable qu'ont subi ses fèves de cacao depuis leur récolte. Cela fait des années que ces cultivateurs ivoiriens produisent du cacao, mais jamais, ils n'ont su ce que les Blancs pouvaient bien en faire. Ni n'ont vu le produit fini. Quelle n'est pas leur surprise quand un homme venu leur rendre visite leur fait découvrir le chocolat, produit fini issu de leur travail, et tant apprécié en Europe.

Quand des producteurs de cacao découvrent le chocolat (vidéo)

© Capture d'écran/Youtube

Alfonse fait partie des 700.000 producteurs de cacao en Côte d'Ivoire. Il faut savoir qu'avec une production nationale qui a atteint 1,335 million de tonnes en 2003-2004, la part des exportations étant de 1,060 million de tonnes pour la même période, la Côte d'Ivoire est sans conteste le premier producteur et exportateur mondial de fèves de cacao représentant pas moins de 40 % de la production totale. Ce n'est pas pour rien que la Côte d'Ivoire est surnommée "République du cacao".

Comme beaucoup sur ce territoire, Alfonse cultive les fèves de cacao. "Nous, on ne sait pas ce que nos fèves deviennent. On cultive pour vivre. Je sais que les Blancs en font de la bonne nourriture mais je ne l'ai jamais vue. Je ne sais d'ailleurs pas si c'est vrai", déclare le cultivateur ivoirien.

"Je ne savais pas que le chocolat était aussi délicieux"

Le chocolat est un luxe en Côte d'Ivoire, à peine disponible et excessivement cher. Une tablette de ce précieux produit coûte deux euros, tandis qu'un travailleur comme Alfonse ne gagne que sept euros par jour. Autant dire qu'acheter une tablette de chocolat est tout bonnement impensable, quand on doit grâce à son salaire, prendre soin des quinze membres de sa familles et de ses quatre travailleurs.

Lorsque le producteur goûte un morceau, sa réaction ne se fait pas attendre. "Oh, c'est bon. Et comme c'est doux. Je ne savais pas que le chocolat était aussi délicieux". Ni une, ni deux, il enfourche sa moto pour aller raconter l'incroyable découverte à ses voisins. Dès les premières instants, chacun tombe sous le charme de cet aliment qui leur était encore totalement inconnu quelques minutes plus tôt.

Même réaction parmi les autres travailleurs qui se demandent même si ce ne serait pas le chocolat qui rendrait la peau blanche. Et chose encore plus incroyable, un des hommes déclare : "Nos parents nous ont toujours dit qu'ils utilisaient les fèves de cacao pour faire du vin. Nous avons toujours pensé que le vin importé ici était fait avec nos fèves de cacao. Nous ne savions pas que les fèves étaient utilisées pour d'autres produits".

Un ouvrier finira par dire dans un éclat de rire : "Je vais garder l'emballage, comme ça je pourrai le montrer à mes enfants". Touchant et édifiant.

Voyez toute l'histoire en vidéo :


En savoir plus sur:

Nos partenaires