Pays-Bas : l'hymne pour le couronnement fait un flop (suggestions vidéos)

22/04/13 à 15:46 - Mise à jour à 15:46

Source: Le Vif

Pour le couronnement du futur roi des Pays-Bas, Willem-Alexander, un hymne a été commandé pour permettre à nos voisins bataves de tous chanter en coeur. Hélas pour le compositeur, ce n'est pas le chant des louanges qu'il a entendu, mais bien celui des sifflets. Malgré le flop, les organisateurs persévèrent. Ils étaient pourtant nombreux à vouloir prendre la relève.

Pays-Bas : l'hymne pour le couronnement fait un flop (suggestions vidéos)

© Reuters

Depuis ce week-end la colère gronde chez nos voisins du nord. Des milliers de Néerlandais protestent contre un nouvel hymne qu'ils trouvent parfaitement crétin. Ci-dessous le clip officiel.

John Ewbank, le compositeur qui s'est ri dans un premier temps des critiques, a tout de même voulu retirer son titre samedi devant une méchanceté qui allait crescendo, allant même jusqu'à la menace physique. Une mauvaise surprise pour l'un des compositeurs les plus populaires des Pays-Bas. Et ce même si son style est, il est vrai, plutôt à chercher du côté de la chanson populaire comme "dromen zijn bedrog" ( les rêves sont des trahisons) de Marco Bossato dont voici un extrait.



Pourquoi tant de haine ?

Depuis vendredi, jour de présentation du nouvel hymne, l'homme de 45 ans a surtout eu droit, en plus de quelques commentaires compassés de rigueur, à un tsunami de critiques venues de toute part et encore amplifiées par la toile. Cette chanson, un mélange improbable de musique héroïque, populaire et un chouïa neuneu, prête plus que le flanc à la critique. Et lorsque celle-ci est, en plus, chantée par 51 chanteurs hollandais à la façon d'un "We are the world" on atteint un sommet de kitsch qui peut surprendre les mélomanes les plus aguerris au genre. Surtout lorsque quelques passages rap au texte d'une poésie rare viennent encore mâtiner l'ensemble. Il est vrai que le compositeur a dû tenir compte d'un impératif qui annonçait , déjà, un peu de lourdeur. Les paroles sont en effet issues du peuple batave himself puisqu'ils avaient été invités à poster en ligne les couplets qu'ils aimeraient entendre. Les meilleurs extraits ayant ensuite été tricotés pour en faire un seul texte. Ce qui donne un cadavre exquis surprenant, pour le moins ampoulé, et à la grammaire farfelue.

Le nouveau roi des Pays-Bas, Willem-Alexander, risque de ne pas être couronné au son du Koningslied de John Ewbank puisque celui-ci a plié dans un premier temps devant tant de haine. La commission nationale chargée de l'organisation des cérémonies du couronnement de Willem-Alexander s'est déclarée déçue par la renonciation du compositeur, tout en soulignant qu'elle la comprenait. Elle vient tout de même de décider de maintenir la chanson.

Sur ce montage vidéo parodique, on peut aussi voir la réaction du futur roi pour son hymne.

Afin que le nouveau couple royal puisse tout de même être acclamé en chanson, plusieurs options circulaient.

On songe très sérieusement aux options suivantes

L'hymne qui porte le même nom que le bientôt ex-prince et futur nouveau roi : Het Wilhelmus


"Zo mooi als jij" (aussi beau que toi ) des 3Js

"Je bent een koning" (tu es un roi) de deux étudiants de Utrecht



Quelques extraits traduits de la chanson

- Le W de Wilhem c'est trois doigts levés vers le ciel Olé ! Olé !
- Le w de waker (réveillé), manger en potée des millions de coachs qui pensent tout savoir
- Et là on est le jour où tu savais qu'il allait arriver ( la tournure est identique dans la version originale
- Je construis une digue avec mes mains et j'éloigne l'eau de toi

Bien que le refrain à lui tout seul vaille aussi le détour

À travers la pluie et le vent
Je serai à tes côtés
Je te protégerai contre tout ce qui vient
Je veillerai lorsque tu dormiras
Je te garderai sauf aussi longtemps que je vivrai

Nos partenaires