Nokia crée un tatouage qui vibre

22/03/12 à 15:00 - Mise à jour à 15:00

Source: Le Vif

L'opérateur finlandais Nokia a mis au point un tatouage numérique qui vibre lorsque le GSM de la personne tatouée reçoit un appel ou un SMS. Effrayant ou novateur ?

Nokia crée un tatouage qui vibre

© Thinkstock

Le fabricant de téléphones portables Nokia a fomenté une idée révolutionnaire pour capter son téléphone non-stop, où qu'il soit. L'opérateur a d'ores et déjà déposé le brevet de son invention le 15 mars auprès de l'United States Patent and Trademark Office.

Le principe est de se faire poser un tatouage magnétisé sous la peau d'un bras, d'un doigt, d'un ongle ou sur l'abdomen, indique le site Unwired View. Lorsque l'utilisateur recevra des appels ou des SMS, il ressentira une impulsion tactile. Le téléphone et le tatouage seront synchronisés grâce aux ondes magnétiques. Nokia assure que le tatouage sera invisible.

Des stimuli différents pour les sonneries

Nokia ne s'arrête pas là, il veut permettre aux clients d'avoir des fonctionnalités plus poussées. D'après le brevet, nous pourrions être alertés en cas de batterie épuisée, d'appel, de rappel d'agenda, etc.

L'utilisateur pourrait aussi personnaliser la sensation physique en fonction de l'identité de la personne qui appelle, comme varier d'une sensation de picotement rapide à une impulsion longue. Le tatouage pourrait aussi être utilisé pour un contrôle d'identité ou encore comme un outil de reconnaissance pour accéder aux données d'un ordinateur, rapporte la BBC.

Le LA Times indique que pour magnétiser le tatouage, Nokia compte utiliser une encre ferromagnétique composée d'oxyde de fer ou de fer. Pour incruster votre peau, l'encre est chauffée de manière à la démagnétiser temporairement. Elle reprendra ses propriétés en glissant plusieurs fois un aimant sur la peau.

Un autocollant pour les frileux

Nokia a pris les devants pour séduire les frileux et les sceptiques face à cette technologie à la fois innovante et effrayante. Une alternative rassurante a ainsi été prévue dans le brevet. Le récepteur magnétique pourrait être porté comme un simple autocollant et la peau vibrera tout aussi bien.

Astrid Thins (stg)

En savoir plus sur:

Nos partenaires