Les pop stars vivent vite et meurent jeunes

28/10/14 à 13:52 - Mise à jour à 15:23

Source: Belga

Vivre vite et mourir jeune: les pop stars ont la réputation de brûler la vie par les deux bouts; une hypothèse confirmée par une étude australienne selon laquelle les musiciens américains meurent jusqu'à 25 ans plus tôt que la moyenne des gens.

Les pop stars vivent vite et meurent jeunes

© Reuters

"Il existe les preuves que tout ne va pas au mieux dans le monde de la pop music", explique Dianna Kenny, chercheuse à l'Université de Sydney, qui a analysé les décès de 12.665 musiciens américains, pour la plupart des hommes, morts entre 1950 et juin 2014. L'étude porte sur tous les musiciens qui ont connu le succès à des degrés divers pendant 70 ans, et dans tous les genres, de la pop au punk en passant par le jazz. Les taux de décès accidentels sont entre cinq à dix fois plus élevés que dans la population américaine en général. Les taux de suicide sont entre deux et sept fois supérieurs, selon la chercheuse, professeure de psychologie et de musique. Les taux de décès par homicide sont également supérieurs à la moyenne. Au fil du temps, l'espérance de vie des musiciens comme des autres a augmenté. Mais dans les dix dernières années, les musiciens sont morts entre 55 et 60 ans, contre plus de 75 ans pour la moyenne des hommes. Pour les femmes, l'espérance de vie chez les musiciennes dépasse les 60 ans, pour une espérance de vie de 80 ans chez les femmes. Dianna Kenny a toutefois ajouté qu'il fallait encore approfondir les recherches avant de pouvoir tirer des conclusions définitives sur le sujet. Mais, a-t-elle estimé, l'industrie du disque devrait en faire plus pour soutenir les musiciens.

Nos partenaires