Les perles du bac français

02/07/12 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

La semaine dernière, nous avions lancé un appel aux correcteurs afin qu'ils nous fassent partager leurs meilleures "trouvailles" dénichées dans les copies des prétendants au baccalauréat 2012. Au lieu de les enfiler, nous avons collecté les perles que nous vous livrons aujourd'hui !

Les perles du bac français

© Thinkstock

Des perles, on en trouve en veux-tu en voilà chaque année dans les abysses des piles de copies de bacheliers. Histoire de nous faire partager leurs fous rires, leur étonnement ou leur indignation, des correcteurs nous ont fait parvenir quelques "pépites". Dans le genre, "j'ai tout compris à mon cours d'économie", nous avons cette phrase pour le moins énigmatique : "L'industrialisation a eu des répercussions majeures sur les paysans agricoles." Tiens donc ?! Et dans la même veine, "C'est l'instabilité et la réafirmation du secteur primaire, un essor considérable du secteur tertiaire et un clivage des effets de ces derniers." Atchoum !

En revanche, le point faible de certains lycéens se situe plutôt au niveau historique..."On compte en Algérie environ 100 mille Français contre 9 mille en Algérie." Ou encore, "Le 6 mars 1884 l'OAS organise un putsch qui échoue en raison de l'absence de militaires." D'ailleurs, il semblerait que l'histoire soit VRAIMENT la matière où les futurs bacheliers (ou peut être pas, en fait) ont le plus de lacunes. Prenons l'arrivée du Fürher au pouvoir par exemple: "En 1943, année de prononciation du discours, cela fait un an qu'Hitler est arrivé au pouvoir en 1933", s'agirait-il en réalité de lacunes en mathématiques...?

D'autres refont carrément l'Histoire avec une logique toute particulière : "En 1958, la IVème République est ratifiée par un référendum. Commence alors la Vème République." Ou encore "Les Français ayant colonisés dès 1861-1862 l'Algérie ainsi que d'autres colonies africaine, lors de la conférence de Berlin. A cette époque, la France voulait s'élargir. Ainsi, le conflit a lieu une décennie plus tard, de 1954 à 1962."

Dans un autre style, géographie et orthographe peuvent constituer une combinaison fatale: "Entre 1918 et 1939 la classe dominante étant la classe moyenne (ouvriers), la population se situé essentiellement à l'intérieure des terres (plus les côtés)." Nos bacheliers ont également une vision très particulière de la politique: "En effet, dès l'arrivée au pouvoir du Front national en 1936, la France entreprend une démocratie sociale, à l'image des Etats-Unies, ce qui aboutit aux biens de consommation." Sans oublier ceux qui prennent le correcteur pour un imbécile: "Vous êtes en train de lire la lettre de quelqu'un qui vous a écrit", ou qui tend le bâton pour se faire battre, surtout s'il s'agit d'une correctrice: "L'intérêt des hormones est de stimuler la femme, j'espère que cette lettre ne finira pas entre de mauvaises mains, conservons l'humanité!", et ceux qui n'ont pas tout compris à l'anatomie féminine: "Pour remédier à la stérilité d'une femme, il faut lui enlever les ovaires". Décidément, la stérilité féminine les travaillent: "En somalie, à cause de l'eau non potable, il faudrait mettre des stérilets aux femmes pour ne plus qu'elles meurent en couche."
Pour finir en beauté, il y a les "ovnis". On se demande sous quelle substance certains élèves ont passé leur épreuve pour écrire ce qui suit: "Ce qui exclut tout autre forme de culture ou religion, à l'exclusion de toutes les autres", ou encore ceci: "Le CO2 dégage des produits radioactifs", ou "Paul n'a pas beaucoup de spermatozoïdes donc peu de LH et FSH, c'est pourquoi on donne à sa femme un traitement avec ces deux hormones". Terminons avec "Le CO2 fait un trou dans la couche d'ozone et laisse alors passer les rayons X". L'abus de science-fiction est dangereux pour la santé.

Cécile Jandau, L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires