Les hommes sont plus stupides que les femmes, c'est scientifiquement prouvé

17/12/14 à 11:17 - Mise à jour à 11:50

Le British Medical Journal (BMJ), un très sérieux journal britannique, publie une étude consacrée à la différence des sexes dans les conduites stupides. Et les hommes s'y distinguent tout particulièrement.

Les hommes sont plus stupides que les femmes, c'est scientifiquement prouvé

/ © iStock

Une nouvelle étude vient de paraître autour de ce que les auteurs de l'étude ont baptisé la Male idiot theory (MIT). Soit le fait que les hommes, bien plus que les femmes, prennent des risques inconsidérés pour des raisons aussi futiles que la vantardise ou la reconnaissance des autres mâles. Ils seraient donc proportionnellement plus idiots que les femmes révèle Le Monde. Pour démontrer ce principe, les auteurs ont basé leur étude sur l'ensemble des lauréats des Darwin Awards. Ce prix récompense à titre posthume la mort la plus idiote qui soit. Pas question de rumeurs. Les faits doivent être vérifiés. Florilège : l'un des lauréats a sauté avec un groupe de parachutistes pour les filmer en oubliant son parachute. Un autre veut démontrer la solidité d'une vitre, passe à travers et tombe 24 étages plus bas. Ou encore celui qui se tire une balle dans la tête pour prouver que son arme est chargée. Le pompon venant assurément à celui qui se tue avec son propre colis piégé après que la poste lui ait renvoyé ce dernier par manque de timbre.

Si le prix est ouvert à tous, il est tout de même frappant de constater qu'avec un ratio de 36 femmes pour 318 lauréats, la grande majorité des heureux élus des Darwin awards sont des hommes. Avec un taux de 88.7%, il ne reste en effet peu de place au doute. On pourrait opposer l'argument que le prix Darwin a été créé par une femme et que la mort bête de certains hommes est plus spectaculaire et donc forcément plus médiatique. Néanmoins, l'explication des auteurs de l'étude serait que l'alcool réveille plus facilement un sentiment d'invincibilité chez les hommes que chez les femmes. Ce qui fait dire au docteur Denis Lendrem, de l'Université de Newcastle, dans The Atlantico que : "Si l'on en croit cette théorie, beaucoup des différences que l'on observe entre les hommes et les femmes au niveau des comportements à risques, les admissions aux urgences ou le taux de mortalité peuvent être expliqués par le fait que les hommes sont des idiots et que les idiots font des choses stupides". Voilà.

L'édition de Noël du BMJ est réputée pour ses études plus ludiques, certes, mais toujours scientifiquement prouvées. L'année dernière le journal avait démontré, preuve scientifique à l'appui, que James Bond était un alcoolique fini.

En savoir plus sur:

Nos partenaires