Les amateurs de fraises de Wépion ont intérêt à se presser !

25/05/11 à 16:11 - Mise à jour à 16:11

Source: Le Vif

A cause de la météo chaude et sèche de ces derniers mois, la récolte des fraises dans la région namuroise est à l'avance. "D'habitude, les fraises cultivées en plein air n'arrivent qu'en juin. Cette année, elles sont déjà là", témoigne Anne Sluysmans, gérante de la Criée de Wépion.

Les amateurs de fraises de Wépion ont intérêt à se presser !

© Thinkstock

"En temps normal, le gros de la production arrive aussi vers le 10 mai. Cette fois, nous avions déjà beaucoup de volume dès la fin avril. On n'a jamais eu cela. On est en pleine surproduction", ajoute Anne Sluysmans, gérante de la Criée de Wépion.

Cette récolte plus précoce a un impact important sur le prix des fruits. "Pour les producteurs, ce n'est pas bon. Chez nous, le prix pour les grossistes se situe parfois en dessous d'un euro le ravier. De plus, la qualité est en dents de scie", confirme la gérante.

Les plants retardés ne donneront pas non plus grand-chose. "Ce sont des plants qu'on coupe en décembre puis qu'on met au frigo. On les replante au printemps, pour qu'ils donnent leurs fruits en plein été. Mais ces plants ont un fort besoin d'eau. A cause de la sécheresse, il n'y aura donc pas beaucoup de fraises venant de ces plants. Les amateurs doivent se presser, car d'ici quelques semaines, nous n'aurons presque plus rien."

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires