Le Vénézuela au bout du rouleau... de papier toilette

- Mis à jour le

Source: Le Vif

Le vice-président vénézuélien a annoncé que des fonctionnaires sous protection militaire seront détachés dans d'une fabrique de papier toilette du pays afin de vérifier sa production. Le papier toilette est un produit en pénurie dans ce pays d'Amérique du Sud.

Le Vénézuela au bout du rouleau... de papier toilette

© Think Stock

"L'occupation temporaire de Manpa (usine de papier WC, couches-culottes et protections hygiéniques) a pour but de vérifier la production de papier toilette, sa commercialisation et sa distribution", a écrit le vice-président Jorge Arreaza sur son compte Twitter sans préciser la durée de l'opération.

L'objectif est de contribuer à la "stabilisation" l'économie vénézuélienne qui connaît une inflation de 32,9 % pour 2013 et un indice de pénurie de 20 % que le gouvernement souhaite ramener à 10 %. Les Vénézuéliens sont confrontés depuis plusieurs années à une absence cyclique d'aliments de base comme le café, la farine, l'huile, le sucre, ou le papier toilette.

Une pénurie due à l'appétit des Vénézuéliens ?

Si ce produit manque, ce serait parce que les Vénézuéliens mangent plus. En tout cas, c'est l'explication donnée par le président de l'Institut national de statistiques, Elías Eljur. Les opposants au gouvernement dénoncent, eux, "le strict contrôle des prix et la restriction sur les changes qui empêche l'importation d'équipement et de matière première", note Reuters. Les autorités condamnent l'accaparement des stocks, appelant la population à faire face "à la guerre économique" et à dénoncer le "sabotage" anti-Venezuela.

En mai dernier, le gouvernement avait fait importer 39 millions de rouleaux de papier toilette pour faire face à la pénurie. En guise de soutien, de jeunes Péruviens avaient également fait le don d'un stock de papier hygiénique à l'ambassade du Venezuela à Lima.

Les derniers articles en un clin d'oeil



Nos partenaires