Le naufragé accusé de cannibalisme

16/12/15 à 16:26 - Mise à jour à 16:47

Source: The Independent

José Salvador Alvarenga, le mexicain qui avait été retrouvé après un an d'errance dans le Pacifique est accusé de cannibalisme. La famille d'Ezequiel Córdova, son compagnon d'infortune décédé en mer, l'accuse de l'avoir mangé et réclame 915.425 euros à l'intéressé selon The Independent.

Le naufragé accusé de cannibalisme

Jose Salvador Alvarenga © Capture d'écran YouTube

En janvier 2014, José Salvador Alvarenga, un pêcheur originaire du Salvador, parti du Mexique, avait été retrouvé dans le Pacifique Sud après 13 mois perdu en mer en raison d'une avarie de moteur. D'après ses propres dires, il serait tombé en panne en décembre 2012 non loin du Chiapas au Mexique. Cordova, son matelot, serait mort un mois plus tard de faim peu de temps après que Alvarenga lui a promis qu'il ne mangerait pas son cadavre. Ce dernier aurait alors gardé son corps pendant 6 jours. Se rendant compte que cela ne servait à rien, il l'aurait ensuite balancé par-dessus bord. La famille ne croit pas à cette version et l'accuse d'avoir mangé leur proche. Elle a intenté une action en justice pour réclamer des dommages et intérêts à auteur d'un million de dollars.

Alvarenga était réapparu aux îles Marshall, à 12.500 km de son point de départ, en haillons, amaigri, barbu et les cheveux longs, les genoux éraflés, affirmant aux médias locaux avoir survécu en se nourrissant d'oiseaux, de poissons et en buvant du sang de tortue ainsi que son urine. Son récit avait laissé dubitatifs certains spécialistes, mais il avait passé avec succès le test du détecteur de mensonges. Une étude de l'université d'Hawaï à Manoa avait corroboré ses dires, après avoir analysé les vents et les courants au cours de cette période dans la zone traversée.

En savoir plus sur:

Nos partenaires