Le décolleté qui enflamme Twitter

20/07/10 à 09:24 - Mise à jour à 09:24

Source: Le Vif

Ou comment un jeu potache devient un enjeu sur le réseau social avant de tourner au tweetclash.

Le décolleté qui enflamme Twitter

© Thinkstock

Exhiber son décolleté? C'est l'objet du concours lancé sur Twitter par le blog 4h18 la semaine dernière. Le principe était simple: afficher son décolleté en photo de présentation et attendre les votes des internautes. Un jeu léger, sans but particulier, de l'aveu de son organisateur, "Une petite fête du décolleté sur Twitter, histoire de se détendre ce qu'il nous reste de neurones".

En quelques jours, ce ne sont pas que les poitrines qui se sont gonflées. Mais aussi les abonnements aux comptes des jeunes femmes les mieux pourvues. "Souhaite la bienvenue 40 nouveaux gars :D mouarararrara", écrit Piper_83_ après avoir publié une photo de son buste gainé d'un corset. Le nombre de personnes qui vous lisent sur Twitter est en effet un indicateur de l'influence sur le site de mini-messages.

Mais vendredi l'affaire tourne à l'aigre. C'est Capucine Piot, la blogueuse de Babillages, qui ouvre le feu: "Le concours #decollete c'est pour les neo salopes 2.0 en quête de followers [abonnés] c'est ça?"

De quoi déclencher la zizanie dans la twittosphère. Les aficionados du réseau social répliquent violemment. Et rappellent à Capucine Piot qu' elle n'a pas toujours boudé ces méthodes aguichantes.

"La grande affaire du week-end... Non pas Woerth, pas la guerre dans le monde, vaguement l'histoire des journalistes otages en Iran, non, la grande affaire sur twitter de ce week-end, c'est le #décolleté", se moque gentiment la blogueuse Catnatt ce lundi. "Le problème, c'est que tout le monde a raison dans cette petite histoire. Oui, bien sûr, chaque femme est libre de montrer ses seins. Chacune est en droit, également, de trouver ça un peu vulgaire". Son billet n'est pas au goût des deux camps, qui le font très vite savoir dans les commentaires.

Et les gagnantes dans tout ça? Féministes ou femmes libérées? La lauréate a découvert l'ampleur de la polémique ce lundi matin en rentrant de week-end. "Tout ça me dépasse, j'avoue", écrit-elle en riant doucement. Une bonne partie des photos de décolletés a disparu de Twitter ce week-end.

Flavien Hamon

En savoir plus sur:

Nos partenaires