Le 29 février en 10 anecdotes

29/02/12 à 13:05 - Mise à jour à 13:05

Source: Le Vif

Cette année le mois de février compte un jour supplémentaire. Un jour "bonus" que l'on doit à la différence qui existe entre notre calendrier grégorien et le calendrier lunaire. Alors que 6.800 Belges fêtent leur anniversaire en ce 29 février, voici dix anecdotes sur ce jour qui ne revient que tous les 4 ans.

Le 29 février en 10 anecdotes

© Thinkstock image d'illustration

Le calendrier grégorien
D'après notre calendrier, une année normale compte 365 jours. Cependant, la terre met exactement 5 heures, 48 minutes et 46 secondes de plus à faire le tour du soleil. Afin de compenser cette différence, Jules César introduisit une "journée bissextile" à la fin du mois de février, alors considéré comme le dernier mois de l'année. Selon les plans de César, chaque année divisible par quatre était censée devenir une année bissextile. Ce système eut pour conséquence une accumulation de journées bissextiles et donc une nouvelle incohérence des calendriers lunaire et romain. Une situation qui resta inchangée jusqu'à 1582, date à laquelle une solution fut trouvée grâce à l'introduction du calendrier grégorien.

Ses trois enfants sont nés un 29 février
Dans le monde, près de 4 millions de personnes sont nées un 29 février. Au lieu d'attendre patiemment que vienne le 29 février avant de fêter leur anniversaire, une fois tous les 4 ans, ces personnes choisissent le plus souvent de faire la fête le 28 février ou le 1er mars. Alors qu'une Norvégienne a réussi l'exploit de mettre trois enfants au monde lors de trois 29 février consécutifs, une famille irlandaise voit naître des membres de sa famille lors de " journées bissextiles" depuis trois générations.

La Journée des Maladies Rares
61 pays ont reconnu le 29 février comme la " Journée des Maladies Rares ". Ce jour-là, ils cherchent à sensibiliser la recherche autour des pathologies encore incurables. La Belgique est l'un de ces pays. Ce 29 février, une conférence nationale a lieu à Bruxelles. Le débat porte notamment sur une nouvelle stratégie pour éradiquer les maladies rares.

Des calendriers alternatifs L'année bissextile ne plaît pas à tout le monde. Par le passé, plusieurs personnes ont lancé des propositions afin de se débarrasser du système des années bissextiles. L'astronome Richard Conn Henry et l'économe Steve Hanke ont récemment proposé un nouveau calendrier de 364 jours par an, auquel il serait ajouté un mois raccourci tous les deux ans.

Les femmes font leur demande en mariage Comme le veut la tradition, le 29 février les femmes peuvent se permettre toutes sortes d'initiatives romantiques. Une coutume qui remonte à l'Irlande du Vème siècle. À cette époque Sainte Bridget se plaignait du fait que les femmes étaient obligées d'attendre une hypothétique demande de leur futur mari. Saint Patrick entendit sa requête et déclara le 29 février comme le jour au cours duquel la femme pourrait désormais demander l'homme en mariage.

12 paires de gants
Il existerait une loi écossaise qui stipule que si un homme refuse de prendre pour épouse une femme qui le demande en mariage un 29 février il doit s'acquitter d'une taxe. Dans certaines régions, cette taxe consiste à offrir 12 paires de gants à celle à qui il s'est refusé. De cette façon, elle peut cacher sa main sans bague de fiançailles.

La seconde bissextile
À côté du jour bissextil qu'on ajoute tous les 4 ans, il existe également la seconde "bissextile". Celle-ci est ajoutée régulièrement à l'horloge atomique pour l'harmoniser avec la rotation de la Terre. Il y a peu, 700 représentants de 70 pays se sont réunis à Genève pour déterminer si l'on devait supprimer cette seconde ou non. N'étant pas parvenus à un compromis, les représentants décidèrent de reporter la décision à dans trois ans.

Un jour de malheur ?En Écosse le 29 février a la réputation d'être un jour maudit, un peu à la façon d'un vendredi 13. Celui qui naît un 29 février aurait, selon les croyances, une vie poursuivie par la poisse.

Une année "enceinte"
Les années bissextiles se retrouvent aussi dans d'autres calendriers. Dans le calendrier chinois par exemple on rajoute une lune tous les trois ans. Une lune qui porte exactement le même nom que la lune qui la précède. Ce mois n'est point fixé dans le calendrier et change d'année en année. Dans le calendrier juif, l'année bissextile est connue sous le nom d'année "enceinte". Dans ce dernier, l'année comprend aussi un treizième mois. Une année bissextile revient en moyenne 7 fois en 13 ans.

Pas une vraie journée
Jusqu'à il y a 300 ans, le 29 février n'était pas considéré comme une vraie journée. Il en résultait que, ce jour-là, on ne faisait aucune transaction.

Une parade bissextile La Ville d'Anthony dans le Texas se voit comme la capitale de l'année bissextile. Lors de chaque 29 février, la ville organise une grande parade qui rassemble un public qui vient de partout dans le monde.

Plus de 6.800 Belges fêtent leur anniversaire ce 29 février
Cette année étant bissextile, 6.821 Belges nés un 29 février pourront fêter ce mercredi leur anniversaire le jour exact de leur naissance, annonce mardi le SPF Intérieur. L'année bissextile ayant connu le plus de naissances un 29 février reste toujours l'année 1964 avec 380 enfants déclarés nés ce jour-là.

LeVif.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires