La voiture d'Obama coincée à Dublin

24/05/11 à 11:14 - Mise à jour à 11:14

Source: Le Vif

Lors de sa visite officielle en Irlande, la limousine de Barack Obama est restée coincée à la sortie de l'ambassade américaine. La gêne...

La voiture d'Obama coincée à Dublin

© Youtube

Comme lors de chacun de ses déplacements, Barack Obama est transporté dans sa voiture blindée capable de résister à toute attaque. Blindée certes, mais si elle était capable de monter une petite pente, ce serait encore mieux!

En quittant l'ambassade américaine, lors de sa visite officielle en Irlande lundi, la limousine du président est restée coincée. Le bas de caisse des deux premières voitures avaient déjà frôlé le sol, au plus grand plaisir des badauds attendant la sortie d'Obama.

Pour la troisième voiture, celle du président, ça s'est passé plus violemment... La très (trop) longue voiture n'a pu franchir la petite montée qui les conduisait vers la sortie.

Après avoir passé les deux premières roues, le châssis a bruyamment heurté le sol et la voiture est restée coincée, les quatre roues en l'air... Plus moyen d'avancer !

"OUUUUUUHHH !!!", a commenté la foule ravie ! Applaudissements et cris de joies pendant que les policiers et gardes du corps tentent de se sortir de ce mauvais pas...

Pendant de longues secondes, on s'attend à voir Barak Obama sortir de sa voiture pour évaluer les dégâts... Rien n'y fait, notre curiosité ne sera pas assouvie. Au bout d'une minute trente, un gros van vient cacher la scène, sous les "ouuuuuuh" déçus de la foule.

Les services de sécurité n'ont pas trouvé d'autre solution que de faire monter, Barak Obama et son épouse dans une autre voiture.

Dans le cadre de sa tournée en Europe, Barak Obama s'est entretenu avec la présidente irlandaise Mary McAleese, puis avec le nouveau Premier ministre Enda Kenny, dont le pays tente de surmonter une grave crise économique. Une occasion de rappeler les liens "historiques et d'affection" qui lie les deux nations. Hier soir, le président américain a rejoint la Grande-Bretagne.

Mathilde Perrin

Nos partenaires