La police des animaux

04/05/15 à 10:50 - Mise à jour à 10:49

En Norvège, la cruauté envers les animaux n'est pas prise à la légère. Pour défendre leurs droits et les protéger, il existe désormais une brigade qui leur est entièrement dédiée. Arguant qu'il existe un lien entre maltraitance des animaux et criminalité humaine.

La police des animaux

© Reuters

La ministre norvégienne de l'Agriculture, Sylvi Listhaug, a annoncé lundi dernier qu'une brigade entièrement dédiée à la protection animale sera lancée à l'essai pour une durée de trois ans dans la région de Sor-Trondelag (à l'ouest du pays). La dyrepolity (police des animaux) est pour l'instant seulement composée de trois personnes: un enquêteur, un juriste et un coordinateur. Ils auront pour mission de protéger les bêtes et défendre les droits des animaux de la région. Selon Sylvi Listhaug "cela peut aussi contribuer à la prévention contre la criminalité et les attaques contre les personnes puisque les études montrent qu'une partie de ceux qui commettent des crimes et délits contre les animaux le font aussi contre d'autres personnes".

En 2014, seules 38 plaintes ayant trait à des violences contre des animaux ont été déposées auprès de la police norvégienne. Un délit qui en Norvège est passible de trois ans de prison. l'Animal Welfare Act (la Loi norvégienne pour le bien-être des animaux) stipule que toute personne trouvant un animal blessé ou malade doit lui venir en aide et alerter les autorités compétentes. L'abandon d'animal ainsi que la zoophilie sont aussi interdits. La Norvège n'est cependant pas la première puisqu'il existe des initiatives de ce type aux Pays-Bas et en Suède.

La police des rennes

La police des rennes a été créée en 1949 par l'Etat norvégien en Laponie pour lutter contre les vols des rennes qui s'étaient généralisés à cause de la famine qui régnait après-guerre. Cette police existe toujours et sillonne un large territoire qui s'étend entre la Toundra et les montagnes du Finnmark. Les patrouilles se déplacent en scooter des neiges ou en quad sur des milliers de kilomètres.


POLICE DES RENNES par figra

En savoir plus sur:

Nos partenaires