La Commission européenne exige des excuses suite à l'incident sur la BBC

29/09/11 à 14:12 - Mise à jour à 14:12

Source: Le Vif

Après avoir été qualifié d'"idiot", le porte-parole du commissaire européen Olli Rehn a quitté le plateau de Newsnight. La réaction de la Commission européenne ne s'est pas fait attendre.

La Commission européenne exige des excuses suite à l'incident sur la BBC

© Reuters

Chaque jour de la semaine, "Newsnight" met en lumière un sujet d'actualité sur la BBC. Hier, l'émission traitait de la crise de l'euro. La chaîne de télévision avait notamment invité Amadeu Altafaj, le porte-parole du commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn. Etait également présent sur le plateau Peter Oborne, journaliste et commentateur politique britannique, connu pour ses critiques de la zone euro et de la construction européenne dans son ensemble.

Se trouvant dans le studio de la BBC à Bruxelles, Amadeu Altafaj a expliqué que l'euro présentait, malgré tous les problèmes, plus d'avantages que d'inconvénients. Ce à quoi Peter Oborne a répondu qu'il "était très inquiétant d'écouter cet idiot à Bruxelles". Le journaliste est même allé plus loin : il s'est mis à rire quand M. Altafaj a répété ses arguments avec force. Loin de calmer les intervenants, le présentateur Jeremy Paxman n'a fait qu'envenimer les choses en demandant au porte-parole : "Monsieur l'idiot à Bruxelles, souhaitez-vous répondre?".

Mais quand Peter Oborne a pointé son "analyse économique catastrophique" et l'a traité, pour la troisième fois, d'"idiot", le porte-parole, lassé d'entendre Peter Oborne revenir à la charge, a ôté son oreillette et son micro-cravate.

Au moment de quitter le studio, le présentateur de Newsnight intervenait finalement pour réclamer qu'on arrête de l'insulter. Ce n'est qu'après que Peter Oborne a nommé Amadeu Altafaj comme "cet...homme".

La porte-parole de la BBC, Helen Deller, a souligné: "C'était un débat animé en direct". Bien qu'elle n'approuve pas les commentaires de M. Oborne, elle a néanmoins affirmé que la chaîne avait présenté à Amadeu Altafaj, "des excuses pour le manque de courtoisie à son égard".

La Commission européenne au travers de sa porte-parole Pia Ahrenkilde-Hansen a réclamé des "excuses officielles" tout en précisant qu'elle avait déjà reçu des excuses orales. "Les bases de notre approche dans notre travail avec les médias, qui est fondée sur le respect et le professionnalisme, n'ont pas été respectées et nous le déplorons et nous attendons bien entendu des excuses".

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires