L'arme à feu, cadeau tendance pour Noël aux États-Unis

03/01/12 à 16:00 - Mise à jour à 16:00

Source: Le Vif

Selon le FBI, la vente d'armes durant le mois de décembre a atteint des records, notamment durant les derniers jours précédant Noël.

L'arme à feu, cadeau tendance pour Noël aux États-Unis

© Thinkstock

Pas de chiffres précis

Au moins 1.5 million d'Américains ont acheté une arme durant le mois de décembre. Cette vente s'est accrue six jours avant Noël avec un pic d'affluence enregistré le 23 décembre. Impossible cependant de connaître le nombre exact d'armes vendues puisque chaque individu peut acheter plusieurs armes à la fois. Pour tenter d'obtenir des chiffres précis, le FBI s'est basé sur les "background checks", l'étape obligatoire de vérification du passé juridique de chaque acheteur d'arme à feu.

La tuerie de Tucson pourtant fraîche dans la mémoire américaine

Au lendemain de la tuerie de Tucson (Arizona), ayant causé la mort de plusieurs personnalités politiques en janvier 2011, les Américains semblaient plus sensibles à la question du port d'armes. La question de l'achat de revolvers par certains individus "à problèmes" avait été soulignée. Aujourd'hui, les bonnes résolutions semblent oubliées.

S'armer pour diverses raisons

"Les gens pensent que quand quelque chose de mal arrivera, ce sera directement entre eux et les criminels" déclare la National Rifle Association, militant pour le droit au port d'armes. Nombre d'Américains se sentent menacés ou du moins, pas assez protégés par les forces de sécurité dont l'association souligne le manque d'effectifs. Et ce, malgré une baisse de 6% des crimes violents selon les chiffres rapportés par le New York Times.


Selon le journal le Telegraph, l'économie actuelle du pays serait en partie responsable de cette vente accrue d'armes. La crise pousserait également les Américains à craindre des vagues de criminalité. D'autres encore redoutent un durcissement de la politique du président Obama sur le port d'armes aux États-Unis et profiteraient alors du temps qu'il leur reste pour acheter des armes en toute légalité.

Des chiffres à relativiser

Les associations "anti-armement" se basent sur d'autres chiffres pour tenter au contraire de démontrer que les Américains ne se constituent pas tous un arsenal impressionnant. "Les recherches nous montrent que de moins en moins de personnes possèdent de plus en plus d'armes" explique à ce sujet le porte-parole d'une de ces associations.


Le Vif. be

Nos partenaires