Il se fait tatouer des adresses web sur le torse pour la bonne cause

16/12/10 à 10:35 - Mise à jour à 10:35

Source: Le Vif

L'époque des hommes-sandwichs est révolue. Un Canadien vient d'inaugurer un nouveau genre de publicité : pour 35 dollars, il propose de se faire tatouer n'importe quelle adresse web sur le dos ou le torse. La moitié de la somme qu'il aura acquise sera reversée à des projets humanitaires en Haïti. Et ça marche : les clients s'arrachent sa peau.

Il se fait tatouer des adresses web sur le torse pour la bonne cause

© Thinkstock

Patrick Vaillancourt, un informaticien canadien de 29 ans s'est lancé dans une aventure farfelue ; il propose son corps comme tableau publicitaire en se faisant tatouer des adresses web de n'importe quelle entreprise, le tout pour la somme de 35 dollars.

Cela ne fait qu'une semaine qu'il a commencé, mais déjà 200 adresses internet noircissent son épaule droite. On y trouve pêle-mêle des adresses de site de régimes alimentaires, d'agents immobiliers, d'assurance vie, de jeux en ligne, mais également des comptes Facebook et Twitter appartenant à des particuliers.

Impossible toutefois de déchiffrer les adresses, les lettres tatouées sont lilliputiennes. Et pour cause : l'homme sandwich des temps modernes veut atteindre les 100.000 adresses d'ici six mois à un an. Elles resteront sur son corps et sur sa page web back2thelight.com, pendant dix ans.

Si l'idée parait amusante, elle demande néanmoins des heures de travail. "A partir de janvier, on va travailler 50 heures par semaine, à raison de 500 adresses par jour", explique le tatoueur Daniel Tremblay.

Si l'opération est un succès, son revenu potentiel pourrait s'élever à 3,5 millions de dollars. La moitié de cette somme est destinée à des projets humanitaires en Haïti, les 1,7 millions de dollars restants seront pour M. Vaillancourt et M. Tremblay. Fort des tatouages déjà faits et des commandes passées, un premier chèque de 25.000 dollars sera remis vendredi à l'ONG Care pour des projets menés à Haïti.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires