Il parcourt le monde en courant (vidéo)

09/09/16 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Afp

15.000 km dans les jambes après 222 jours de course de Paris à Hawaï en passant par la péninsule ibérique et l'Amérique du Nord: Serge Girard poursuit, bon pied bon oeil sa tentative de record du tour du monde en courant et s'apprête à rejoindre les Fidji.

Le Français de 62 ans espère battre la précédente performance de l'Australien Tom Denniss (50 ans au moment de son record) qui avait couvert 26.232 km en 622 jours, de Sydney à Sydney du 31 décembre 2011 au 19 septembre 2013.

Le Français est parti le 31 janvier de Paris. A mi-chemin de son odyssée, il a déjà une étonnante longueur d'avance sur l'Australien en affichant une moyenne de distance parcourue par étape et par jour de course de plus de 67 km, contre 42 km pour l'actuel recordman.

"A part quelques petits bobos, tout va bien, a-t-il déclaré depuis Hawaï par téléphone à l'AFP. Je tiens le rythme que je m'étais fixé au départ".

"C'est une formidable aventure. Chaque jour, je découvre de nouveaux paysages, des gens nouveaux, surtout depuis que j'ai quitté Miami le 6 mars. J'ai traversé les Etats-Unis puis le Grand Nord canadien et enfin l'Alaska", a-t-il poursuivi. Tout au long de son périple, des proches (amis ou membres de sa famille) se relaient à ses côtés pour le ravitailler.

Girard, originaire du Havre, détient déjà plusieurs records d'endurance. Il avait battu en 2010 celui de la plus longue distance à la course à pied en 365 jours sans jour de repos: 27.011,88 km, l'équivalent de 640 marathons, à travers 25 pays de l'Union européenne.

Depuis 1997, il a aussi traversé les 5 continents à grandes foulées et signé en 2005-2006 un mémorable Paris-Tokyo, 19.097 km en 260 jours.

- Changement de programme -

L'archipel d'Hawaï, dont il vient de parcourir 3 îles, n'était pas prévu dans son programme initial.

Depuis Anchorage en Alaska, où il était arrivé le 19 Août, l'ultrafondeur devait rejoindre directement par avion Auckland en Nouvelle-Zélande, traverser les deux îles du pays, puis l'Australie d'Est en Ouest, avant le Sud de l'Afrique, de l'océan Indien à l'Atlantique, et enfin terminer son tour du monde en volant jusqu'à Istanbul pour mettre le cap sur Paris où il est attendu en mars 2017.

"J'ai décidé de changer ce programme dans sa dernière partie européenne compte tenu de ce que j'estime être une situation à risques en Turquie", a précisé Girard à l'AFP, qui a dessiné une nouvelle carte pour son parcours.

Il a renoncé au trajet Istanbul-Paris, qu'il a remplacé en distance par son incursion à Hawaï, puis aux îles Fidji. Ensuite, direction l'Afrique, puis l'Amérique du Sud pour courir de Buenos-Aires (Argentine) à Valparaiso au Chili. C'est de ce pays que le coureur à pied rejoindra la France pour un dernier (petit!) périple de quelque 300 km avant son retour à son point de départ au Trocadéro.

S'il remplit le contrat passé avec lui-même, Girard battra haut la main le précédent record autour du monde: il aura alors couru 25.000 km en quelque 400 jours à travers l'Europe, l'Amérique du Nord et du Sud, l'Océanie et l'Afrique.

Nos partenaires