Facebook prédit la vie sentimentale de ses membres

17/02/14 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: Le Vif

Le pôle "Facebook Data Science", qui analyse les comportements des 1,2 milliard d'utilisateurs du réseau, vient de publier un article dans lequel il affirme pouvoir prédire la vie sentimentale des inscrits.

Facebook prédit la vie sentimentale de ses membres

© Thinkstock

Cette année, le département "Facebook Data Science" a marqué le jour de la Saint-Valentin en publiant un article sur les comportements amoureux des utilisateurs Facebook.

Selon Carlos Diuk, chercheur de l'Université de Princeton et auteur de l'article, il est possible, en se basant sur la fréquence des messages échangés entre inscrits, de prédire leur vie sentimentale.

Les chercheurs du pôle ont pour ce faire étudié les comportements d'un échantillon d'utilisateurs qui sont restés au moins 100 jours avec le statut "célibataire" puis au moins 100 jours avec le statut "en couple". Ils ont ensuite recensés les posts qui s'échangeaient dans les couples et en ont tiré une courbe très précise révélant que les "célibataires" postent de plus en plus au fur et à mesure que se rapproche le basculement dans la vie en couple et qu'une fois passé ce cap, leur activité sur le réseau diminue.

Les chercheurs ont donc émis l'hypothèse qu'une fois en couple, les tourtereaux se détournent des échanges virtuels pour se consacrer à leur relation dans la vie réelle.

Deuxième constat fait par les chercheurs du département : le contenu des interactions entre utilisateurs devient plus positif une fois qu'ils s'engagent dans une relation de couple.

Au moyen de logiciels d'analyse sémantique, les chercheurs ont en effet pu analyser le contenu (anonymisé) des messages échangés entre inscrits et observer que les occurrences positives, telles que "amour", "beau" ou "heureux" par exemple, revenaient davantage chez les personnes en couple que chez les autres.

"Facebook Data Science" a par ailleurs réalisé une autre étude qui s'intéresse, pour sa part, au lien entre amour et confession religieuse. Celle-ci a permis de mettre en évidence le fait que les couples qui se forment et s'affichent sur Facebook ont, la plupart du temps, la même religion. Il semble ainsi que l'Espagne soit le pays qui compte le plus de couples mixtes (28%) et l'Inde, Taiwan ou Singapour, ceux où les partenaires de confessions différentes se font les plus rares (10%).

Nos partenaires