Et si Poutine était arrêté pour "actes de terrorisme"?

15/02/12 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Source: Le Vif

Un montage vidéo, visionné deux millions de fois en trois jours, place le Premier ministre russe dans le box des prévenus d'un tribunal de Moscou. Bluffant.

Et si Poutine était arrêté pour "actes de terrorisme"?

© capture d'écran YouTube

Non, Vladimir Poutine n'a pas été arrêté. Non, il n'est pas derrière les barreaux. Le Premier ministre russe prépare son retour à la présidence, que l'élection du 4 mars doit entériner au grand dam de l'opposition russe dont la vigueur s'affirme depuis fin 2011. Mais ce montage vidéo intrigue... La voix off explique que Poutine, debout dans la cage des prévenus, est jugé pour "détournement de biens d'Etat", "abus de pouvoir", "machinations financières" et "participation à la préparation d'actes de terrorisme visant à semer la terreur dans la population et à exercer une influence sur les organes de l'Etat".

Ce mercredi, plus de 2 millions de personnes l'ont déjà visionné, trois jours après sa mise en ligne. Ce succès reflète le mécontentement d'une partie de la population, lassée de l'homme fort du pays. "Il faut croire que beaucoup de gens préfèreraient le voir en prison", estime Vadim Korovine, dont la société de diffusion de vidéos Lancelot a mis la vidéo en ligne.

Sur le bureau du juge moscovite Viktor Danilkine (celui qui avait condamné Mikhaïl Khodorkovski en 2010...), apparaît la jaquette d'un film que cette même société de diffusion promeut: "L'assassinat de la Russie". Le documentaire date de 2002 mais sort en DVD le 25 février prochain, affirme le site de Lancelot. Le film accuse le FSB d'avoir orchestré les attentats de 1999 en Russie pour justifier une nouvelle guerre en Tchétchénie et permettre l'accession au pouvoir de Poutine, lui-même ancien officier du KGB et ex-chef du FSB.

LeVif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires