Dix petits et grands miracles de Noël 2013

21/12/13 à 12:43 - Mise à jour à 12:43

Source: Le Vif

Un miraculé à l'hôpital pour enfants de Philadelphie, un aveugle qui survit à une chute sur les rails du métro, un ours en peluche rendu à une petite fille grâce aux internautes... Dix histoires pour retrouver le sourire en cette fin d'année.

Dix petits et grands miracles de Noël 2013

Le chômage ne recule pas, la croissance patine, l'armée française s'engage en Centrafrique, la situation en Syrie continue d'empirer... Les mauvaises nouvelles continuent de s'accumuler et on comprend bien Jean Dujardin quand il se dit "pressé que 2013 se termine". Voici, quand même, quelques petites et grandes histoires de Noël pour éviter de ne broyer que du noir.

Le petit miraculé de Philadelphie

Vous connaissez peut-être le Miracle de la 34e rue, classique des contes de Noël réalisé par George Seaton, en 1947? Patrice Bending raconte sur son blog, hébergé par le Huffingtonpost, avoir assisté à une histoire tout aussi forte.

Le petit Weston Keeton, 7 ans, fréquentait depuis trois ans l'hôpital pour enfant de Philadelphie, affaibli par une maladie cardiaque et une hypertension pulmonaire. Sa mère Julia a quitté la maison avec ses six autres enfants pour s'occuper de lui pendant que son père, Adam, continuait de travailler dans le Tennessee pour subvenir aux besoins de la famille.

Au plus fort de la maladie de son fils, Julia a même dû envoyer ses autres enfants chez un proche. Seul espoir de survie pour Weston: recevoir un nouveau coeur et deux poumons. Le 12 décembre dernier, la famille a finalement trouvé un donneur et l'opération a réussi. Pile à temps pour réunir la famille et fêter Noël.

Le bébé rescapé du typhon

Pendant six jours, Frank et Michelle O'Mahony ont craint que Russel, leur fils adoptif, qu'ils voyaient déjà comme "leur" bébé, ne soit mort après le passage du typhon Haiyan aux Philippines. L'orphelinat où se trouvait le nouveau-né avait en effet été ravagé et le petit porté disparu. Il a finalement été retrouvé sain et sauf. Le couple, qui avait obtenu le droit d'adopter l'enfant quelques jours avant qu'Haiyan ne frappe, a qualifié ce retournement de situation de "miracle absolu", raconte le site irlandais Independent.ie.

L'incroyable rémission du cancer de Paul Henderson

Paul Henderson, légendaire joueur de hockey canadien, et atteint d'une leucémie lymphoïde chronique -une forme de cancer rare- ne s'attendait pas, il y a un an, à pouvoir fêter Noël avec sa famille. Le site Web canadien Canoe.ca rapporte les paroles du sportif, prononcées en 2012: "Il y a des signes qui démontrent que ça dégénère. Je dois admettre que les tumeurs ne rapetissent pas. Le cancer est dans mon estomac, ma poitrine et mes ganglions lymphatiques."

Pourtant, Ô miracle, un traitement expérimental a permis de réduire la taille des tumeurs qui colonisent son corps. A 71 ans, si le cancer n'a pas disparu, l'homme a échappé au pire: "Mes os étaient affectés à 87 % et maintenant, ils le sont à 5 %, souffle-t-il. Et la tumeur dans mon estomac de la grosseur d'une pamplemousse est presque entièrement chose du passé." Joyeux Noël, donc.

Sauvez River

C'est dans la petite ville de Foresthill (Californie), que se déroulent les faits, le 15 décembre. Steve Anthony, un sans-abri américain, se promène avec son chien, River, lorsqu'une voiture renverse l'animal âgé de 9 mois... et prend la fuite, raconte le site d'informations Sipse. Jennifer Martin, automobiliste qui assiste à la scène, aide le SDF à transporter son chien dans une clinique vétérinaire et offre 75 dollars pour financer l'opération. Un geste généreux, mais insuffisant pour couvrir les 1000 dollars de frais nécessaires à la survie de la bête.

Cela aurait pu être la fin de l'histoire, mais le miracle est arrivé: Jennifer Martin parvient finalement à mobiliser son réseau Facebook et, avec l'aide de l'association Chester Foundation, réunit quelque 7 000 dollars. "Ce n'est pas seulement la vie de mon chien qui a été sauvée, sinon la mienne", a affirmé le SDF, qui souffre d'un cancer des os en phase terminale.

Il survit à une chute sur les voies du métro

Cecil Williams, 61 ans, s'évanouit mardi 17 décembre alors qu'il attend le métro à Harlem (New York). Son chien Orlando a bien essayé de le tirer en arrière, mais c'est peine perdue: il tombe avec son maître sur les rails. Malgré l'arrivée d'un train, tous les deux s'en sortent avec à peine quelques égratignures. Et l'histoire ne s'arrête pas là: quand Cécile raconte qu'il n'a ni les moyens de conserver son animal, ni de payer ses frais de santé, un appel aux dons lui vient immédiatement en aide. Jeudi après-midi, plus de 108 000 dollars avaient déjà été récoltés. Touchant.

Filou a frôlé la faucheuse

Le chien (encore un!) de la famille Cerisier, lui, s'est fait percuter par une voiture près de Metz, sur l'A31. "Coincé dans la calandre, il a tout de même survécu après avoir été soigné dans une clinique vétérinaire de Montigny-lès-Metz", raconte le Républicain Lorrain.

Le poulet retrouvé

Triste Noël en perspective pour ces nécessiteux d'une paroisse de l'Iowa: un chargement de poulets qui leur était destiné a été perdu, la faute à un camion mal fermé. L'histoire aurait pu s'arrêter là et les intéressés, se contenter de pain et de pommes de terre pour leur repas de fête. Mais c'était sans compter sur la générosité de Blaine Thomas, un automobiliste qui passait par là, raconte le site américain Kcrg.com. Via Facebook, ce dernier a réussi à retrouver l'association qui s'occupait du repas.

Ses voisins le sauvent de la faillite

Brad Cunard, propriétaire du Little's, épicerie-restaurant du quartier de Cabbagetwon, à Atlanta, était catégorique lorsqu'il a annoncé la fermeture de son enseigne sur Facebook, faute de pouvoir payer de grosses réparations. Ses voisins ne l'ont pas laissé faire. En quelques jours, ils ont réuni suffisamment d'argent pour l'aider à refaire surface, plus de 13.600 dollars, via une cagnotte sur le site indiegogo.

Le fabuleux destin de l'ours en peluche

Vendredi 13 décembre, une petite fille égare son doudou dans la gare King's Cross de Londres. Perdu pour toujours? Une certaine Lauren Bishop Vranch met la main sur l'ours en peluche et décide de retrouver son propriétaire. L'avis de recherche qu'elle poste dans la foulée sur Twitter a un tel succès que Roar -c'est le nom de l'ourson- a pu être rendu à la petite Phoebe. Mignon.

"All I Want for Christmas is..."


Il était une fois une compagnie aérienne canadienne qui offrit à tous ses passagers le cadeau de leur rêve. A Toronto et Hamilton, le transporteur WestJet, via un Père Noël virtuel a, ainsi, demandé à ses voyageurs quelques minutes avant le décollage, de lui livrer leur liste de Noël. Surprise à l'arrivée: les passagers ont découvert, à la place de leurs bagages, les présents tant désirés. Un conte de Noël et, surtout, un joli coup de communication pour la compagnie.

Floriane Salgues et Adrien Sénécat

Nos partenaires