Deux manuscrits découverts à l'arrière d'une statue du Christ

06/12/17 à 12:15 - Mise à jour à 14:01

En Espagne, une découverte singulière fait parler d'elle. Des restaurateurs d'art sont tombés, par hasard, sur deux manuscrits datant de 1777 en restaurant une statue du Christ.

Deux manuscrits découverts à l'arrière d'une statue du Christ

Photo prétexte. © BELGAIMAGE

Ornant l'église de Sotilla de la Ribera, dans la ville de Burgos, la "Cristo del Miserere" a été envoyée en restauration. En travaillant sur la statue, les membres du personnel ont fait une découverte surprenante : caché derrière le linge couvrant les fesses du Christ, un compartiment renfermant deux manuscrits vieux de 240 ans.

L'auteur de ces écrits est un certain Joaquin Minguez, l'aumônier de l'époque. Avec cette "capsule temporelle", l'homme voulait montrer aux générations futures à quoi ressemblait le monde au XVIIIe siècle, et plus particulièrement en Espagne.

Il y explique notamment les jeux populaires, comme les cartes ou la balle, et les qualifie de "puérils". Les maladies courantes durant ce siècle sont également abordées, comme la typhoïde et la malaria.

Il informe aussi ses descendants sur les cultures principales exploitées dans le pays: blé, seigle, orge, avoine et du raisin de cuve.

Quelques détails concernant l'organisation de la société espagnole sont également abordés: "Le tribunal est à Madrid. Il y a le courrier et les journaux pour les nouvelles. Il y a l'Inquisition, mais aucun reproche n'est fait à l'église de Dieu".

Le nom de Manuel Bal, le sculpteur de la statue en bois est aussi évoqué.

D'après la Radio Télévision de Castilla y Léon, une copie de l'orignal a été déposée dans la statue, tandis que l'authentique manuscrit aurait été classé dans les archives historiques de la ville de Burgos.

Marine Payez

Nos partenaires