Départ il y a 90 ans du 1er vol Bruxelles-Léopoldville

12/02/15 à 18:26 - Mise à jour à 18:22

Source: Belga

Il y a 90 ans s'envolait de Bruxelles le premier vol d'un avion belge à destination du Congo alors belge, un Handley Page w8 de la compagnie Sabena qui mit 51 jours à rejoindre Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa) ...

Départ il y a 90 ans du 1er vol Bruxelles-Léopoldville

Handley Page W8 © -

Ce raid avait débuté le 12 février 1925 - un jeudi - avec l'envol peu avant 08h00 du HP baptisé "Princesse Marie-José" au départ de l'aéroport de Haeren/Melsbroek. Aux commandes se trouvait Edmond Thieffry - un "as" de l'aviation militaire belge durant la Première Guerre mondiale -, entouré du copilote Léopold Roger et du mécanicien Jeff de Bruycker. Ils avaient rallié Léopoldville le 3 avril au terme d'un périple de 8.200 kilomètres, parcouru en 75 heures de vol effectif.

Nonante ans plus tard, il suffit de huit heures de vol sans escale pour relier Bruxelles à Kinshasa, a rappelé jeudi la compagnie aérienne Brussels Airlines.

Dix ans plus tard, la compagnie aérienne - aujourd'hui défunte - Sabena avait lancé sa première liaison régulière pour passagers entre la Belgique et le Congo, un vol encore aventureux qui prenait cinq jours. C'est en effet le 23 février 1935 qu'un trimoteur Fokker F.VII, immatriculé 00-AGH et piloté par le chef-pilote de la compagnie, le commandant Prosper Cocquyt, s'envolait de l'aéroport de Haren en direction de Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa).

Le pilote était assisté du mécanicien Jean Schoon­broodt et du marconiste (radio) Fernand Mauper­tuis. Le directeur de la Sabena au Congo, Tony Orta, était l'unique passager de l'avion qui transportait en plus 83 kg de courrier.

A une vitesse moyenne de 150 km/h, il lui a fallu cinq jours et 56 heures de vol - à vue - pour arriver à destination, après des escales notamment à Marseille, Alicante, Oran, Colom Bechar, Reggan, Gao, Niamey, Fort Lamy et Coquilhatstad, soit 8.330 kilomètres.

L'avion était baptisé "Edmond Thieffry", en l'honneur du pionnier de la ligne, disparu le 11 avril 1929 dans l'est du Congo belge quatre ans après avoir réalisé son exploit. La LBC (Ligne Bruxelles-Congo), "véritable pièce maîtresse dans la stratégie aéronautique belge", selon l'expression de l'historien Guy Vanthemsche, devenait réalité.

Vingt-cinq ans plus tard, en 1960, la Sabena mettait en ligne son premier avion à réaction, le Boeing 707, réduisant ainsi la durée du vol à moins de dix heures.

En savoir plus sur:

Nos partenaires