Au Canada, les protestants appelés à ne pas se livrer aux commérages

12/08/12 à 10:47 - Mise à jour à 10:47

Source: Le Vif

La plus importante congrégation protestante du Canada, l'Eglise unie du Canada, compte demander à ses membres de ne pas se livrer aux commérages, un vice assimilé au jeu et aux "autres maux de la société".

Au Canada, les protestants appelés à ne pas se livrer aux commérages

© Thinkstock

Lors de son 41e Conseil général qui se tient ce week-end, l'Eglise doit approuver une motion "pour encourager les congrégations à trouver les moyens d'attirer l'attention sur les aspects nuisibles du commérage".

"Les ragots peuvent faire perdre leur travail et leur bonne réputation aux gens, briser des amitiés, diviser des familles ou utilisés afin de nuire à un opposant", pointe la résolution.

Si le commérage n'est en soi pas un péché, il va toutefois à l'encontre des enseignements chrétiens prônant l'amour, la vérité et l'honnêteté, a expliqué à l'AFP le révérend Bruce Gregersen. Mais "il est difficile de savoir ce que l'on peut faire face à ça en tant que congrégation", a-t-il reconnu. La conférence réunit du 11 au 18 août quelque 350 délégués représentants 650.000 membres de l'Eglise.

La pauvreté infantile, les sans-domicile fixe et les disparités économiques au Canada font également partie des sujets qui doivent être abordés, de même que l'exploitation minière au Philippines et en Amérique centrale par des sociétés canadiennes ou encore le changement climatique.

Avec Belga.

En savoir plus sur:

Nos partenaires