Arrestation de 18 membres d'un culte croyant à la réincarnation de Jésus en... femme

28/07/17 à 11:17 - Mise à jour à 11:16

La police chinoise a arrêté 18 personnes suspectées d'appartenir à un culte illégal en Chine. Sa particularité ? Ils sont persuadés que Jésus s'est réincarné en ... femme chinoise.

Arrestation de 18 membres d'un culte croyant à la réincarnation de Jésus en... femme

Vidéo de propagande de l'Eglise du Dieu Tout Puissant © YOUTUBE/CHURCH OF THE ALMIGHTY GOD

Ce culte du "Dieu Tout Puissant" a fait la une des journaux en Chine en 2014, lorsque plusieurs de ses membres ont battu à mort une femme dans un McDonald's.

La raison invoquée ? Ils avaient tenté de la recruter, mais elle avait refusé de leur donner son numéro de téléphone. Le refus a semblé suffisant pour la considérer comme "possédée par un mauvais esprit", comme retranscrit dans le rapport du tribunal. Le meurtre, très violent, a été filmé par des témoins et par les caméras de surveillance. Battue à mort avec des chaises, et des balais en métal, la victime est décédée de ses blessures sur place, sans que personne n'intervienne.

Les membres présents ont tous été arrêtés, et deux d'entre eux ont été condamnés à mort et exécutés dans la foulée. Après cet incident, les autorités chinoises ont procédé à des milliers d'arrestations à travers le pays.

Ce culte créé dans les années 1990 par Zhao Weishan, vénère Yang XIangbin, qui serait la réincarnation de Jésus. Ils sont tous les deux exilés aux Etats Unis depuis plus de 14 ans, après avoir été mis sur une liste de personnes recherchées par les autorités chinoises.

On leur reproche notamment d'isoler les membres de leurs proches et de demander des donations, toujours plus importantes (pouvant aller jusque 120 000 euros), afin de pouvoir progresser dans les échelons et accéder au pardon divin.

Le gouvernement chinois a d'autant plus de raisons de souhaiter la dissolution du culte, que l'un de ses objectifs premiers est de tuer "le Grand Dragon Rouge", soit le Parti communiste.

Le groupe accuse d'ailleurs les autorités chinoises d'avoir détenu et torturé plusieurs de ses membres.

Le culte du Dieu Tout Puissant fait partie des 14 groupes religieux interdits par le ministre de la Sécurité publique, souvent considérés comme des "cultes sataniques".

Sur le papier, la Chine fait preuve de tolérance religieuse, mais en réalité il y a une véritable chasse aux sorcières envers tout groupe religieux qui ne serait pas encadré par le Parti communiste.

Eléonore Loisel

Nos partenaires