Inscriptions au registre de la population - E. Kir conteste les propos d'un conseiller communal l'accusant d'un laisser faire

18/10/13 à 18:19 - Mise à jour à 18:19

Source: Le Vif

(Belga) Ni le service d'Urbanisme, ni le service Population, ni même certains agents de quartier n'effectuent les vérifications et les contrôles élémentaires lors de l'inscription à Saint-Josse, a dénoncé jeudi Thierry Balsat, conseiller communal de Saint-Josse via la RTBF.

Inscriptions au registre de la population - E. Kir conteste les propos d'un conseiller communal l'accusant d'un laisser faire

Accusé d'avoir donné des instructions en ce sens, le bourgmestre Emir Kir s'en est défendu sèchement, vendredi, demandant au conseiller d'apporter les preuves de ce qu'il avance et présentant des chiffres attestant, selon lui, du caractère effectif de contrôles dans la commune. Parlant d'"attaques indignes" contre le personnel des services communaux, et au-delà, contre la population de sa commune, Emir Kir a précisé que le nombre d'inscriptions avait progressé de 109 unités entre juillet 2011 et juillet 2012, et dans les mêmes proportions entre 2012 et 2013. Entre le mois de juillet et le 17 octobre derniers, on a observé une baisse de 45 habitants pour atteindre le chiffre de 27.432. D'après le bourgmestre, quelque 6.000 dossiers font l'objet de vérifications chaque année, engendrant quelque 30.000 à 40.000 contacts. Par ailleurs, Saint-Josse Ten Noode est partie prenante dans la mise en oeuvre de la circulaire ministérielle visant la formation du personnel à la lutte contre les domiciliations fictives qui comporte des volets ayant trait à la réglementation sur la résidence principale, au modèle standard de rapport d'enquête, à sa rédaction et au repérage des adresses fictives. (Belga)

Nos partenaires