Infotrafic de l'écoduc de Bierbeek - Aucun bouchon n'est signalé; présence d'un raton laveur parmi les nombreux usagers

25/07/13 à 12:08 - Mise à jour à 12:08

Source: Le Vif

(Belga) Le trafic reste dense sur l'écoduc de Bierbeek (Brabant flamand), le premier du genre en Flandre. Natuurpunt a constaté, après sept années d'observations poussées, qu'outre le chevreuil, le renard, le sanglier, la fouine et le furet, le raton laveur empruntait également cet axe important qui relie les parties est et ouest du bois de Meerdael. Insectes et reptiles divers transitent aussi par cet écoduc, probablement via les bandes réservées aux usagers faibles.

Les deux zones boisées (est et ouest) présentent une superficie cumulée de plus de 1.255 hectares. L'écoduc a été inauguré en 2005. Le trafic a été minutieusement contrôlé un an, trois ans et sept ans après l'installation. Après avoir mis au point plusieurs techniques de comptage, les experts ont pu établir que les chevreuils, renards et fouines étaient les plus nombreux à passer par là. "Ces animaux ont toutefois appris à partager le tronçon avec les sangliers, les furets et même un raton laveur", détaille Jorg Lambrechts (Natuurpunt). Ce dernier ajoute que les animaux empruntent l'écoduc de façon tout à fait sereine évitant ainsi toute formation de bouchons même en cette période estivale où le réseau routier est traditionnellement chargé. Peu concernés par d'éventuels embarras de circulation, quelques orvets et lézards vivipares sont logiquement parvenus à se faufiler dans le trafic, notent encore les experts. (Belga)

Nos partenaires