Indonésie: quatre morts et 23 disparus dans un accident minier

15/05/13 à 08:12 - Mise à jour à 08:12

Source: Le Vif

(Belga) Quatre mineurs ont été tués et 23 autres étaient toujours portés disparus mercredi après l'effondrement d'un tunnel dans une mine d'or et de cuivre en Papouasie indonésienne détenue par l'américain Freeport-McMoRan, a-t-on appris de source policière.

Indonésie: quatre morts et 23 disparus dans un accident minier

Dix employés ont été secourus après l'accident survenu mardi à la mine de Grasberg, la plus importante au monde en terme de réserves exploitables. "Les secours ont retrouvé 14 personnes, quatre mortes et dix vivantes", a indiqué le chef de la police locale, Sudirman, qui, comme beaucoup d'Indonésiens, ne porte qu'un nom. Le responsable n'a pas été en mesure de préciser l'état de santé des rescapés. Quarante employés se trouvaient dans une salle servant à la formation des mineurs et installée dans une galerie souterraine lorsque l'accident a eu lieu pour une raison encore non expliquée. Trois personnes ont réussi à s'extraire du boyau tandis que 37 autres étaient restées piégées, selon les secours. La mine, qui emploie 24.000 personnes environ, se trouve dans une zone très reculée et montagneuse de la Papouasie indonésienne, ce qui rend les secours difficiles. La mine de Grasberg avait été paralysée en 2011 par une grève qui avait pris fin à la suite d'un accord sur des augmentations de salaires. La mine est aussi la cible d'attaques attribuées aux groupes séparatistes réclamant la sécession de la Papouasie indonésienne. Les indépendantistes exigent en particulier une plus grande part des bénéfices tirés de la mine. (Belga)

Nos partenaires