Indicateurs de l'enseignement - Légère baisse du taux de redoublement en primaire et en secondaire

12/11/13 à 15:37 - Mise à jour à 15:37

Source: Le Vif

(Belga) Bien que le retard scolaire reste préoccupant, le taux de redoublement a légèrement diminué dans l'enseignement primaire et l'enseignement secondaire, ressort-il des Indicateurs de l'enseignement 2013, publiés mardi.

Selon ces statistiques portant sur la période 2011-2012, le redoublement a affecté 0,9% des élèves de l'enseignement maternel, 3,9% de ceux du primaire et 14,6% des élèves du secondaire en Fédération Wallonie-Bruxelles, pour un coût total de près de 422 millions d'euros. Dans l'enseignement primaire ordinaire, les chiffres révèlent une tendance à la baisse - très légère, mais constante - du taux de redoublement depuis 2008-2009. Le taux de redoublants est ainsi passé de 4,4% en 2008-2009 à 3,9% en 2011-2012. Les 1e et 2e années restent toutefois critiques, avec un taux de redoublants de 6,1% et 4,1%. Le taux de redoublement en secondaire est lui aussi en baisse (14,6% en 2011-2012 contre 15,3% en 2010-2011) malgré une hausse du taux au 1er degré (14% en 2011-2012, contre 12,5% en 2010-2011). Les 3e et 5e secondaires ordinaires - moments-clés de l'orientation scolaire - restent toutefois critiques. Ces dernières années, les taux de redoublants en 3e se situent autour de 12% dans la filière générale, de 27% dans la filière technique de transition, de 33% dans la filière technique de qualification et de 26% dans la filière professionnelle. En 5e, les taux de redoublants sont légèrement plus bas que ceux portant sur la 3e. Le retard scolaire (accumulé) reste très préoccupant. Dans l'enseignement primaire, il concernait près d'un élève sur cinq en moyenne, en 2011-2012. Dans le secondaire, ce retard s'aggrave avec un élève sur deux. (Belga)

Nos partenaires