Indépendants: l'UCM appelle Laruelle à mettre la réforme en oeuvre

19/10/12 à 15:35 - Mise à jour à 15:35

Source: Le Vif

(Belga) L'Union des Classes Moyennes (UCM) a appelé vendredi la ministre Sabine Laruelle, a mettre en oeuvre la réforme du calcul des cotisations sociales souhaitée par une majorité des travailleurs indépendants.

Une enquête réalisée à la demande la ministre montre que plus de 70 pc des indépendants préfèrent payer leurs cotisations en fonction des revenus de l'année en cours (le système N sur N) plutôt que sur les revenus de l'année antépénultième (soit les revenus de l'année N-3). "Les revenus des indépendants sont très fluctuants, surtout en période de crise. Payer ses cotisations en fonction de ses revenus de l'année en cours relève donc de la simple logique. Cela facilite grandement la gestion. C'est un élément important de simplification", a souligné l'UCM dans un communiqué. Selon l'organisation, le mécanisme actuel est l'une des sources de la précarité qui frappe près d'un quart des indépendants et n'est plus justifié par aucun motif technique. Le Syndicat National des Indépendants (SNI) a plaidé dans le même sens, en rappelant qu'il réclamait cette réforme depuis de nombreuses années. Du côté de l'Unizo, le son de cloche était différent. La fédération des entrepreneurs flamands préfère le maintien du système actuel en permettant aux indépendants de constituer une réserve fiscalement déductible durant les années favorables, qui pourrait ensuite être utilisée pendant les années difficiles. De cette manière, les effets négatifs du système N sur N prôné par les autres fédérations (révision continues, même après la cessation d'activité, les amendes en cas d'évaluation erronée, etc.) peuvent être évités, estime l'Unizo. (NBA)

Nos partenaires