Inde: une percée surprise d'un parti anti-corruption affaiblit le parti du Congrès

08/12/13 à 19:47 - Mise à jour à 19:47

Source: Le Vif

(Belga) Une percée surprise d'un jeune parti anti-corruption a infligé une défaite humiliante au parti du Congrès, au pouvoir en Inde, lors d'élections locales dimanche, quelques mois à peine avant les élections législatives nationales.

Le Congrès, au pouvoir depuis 2004, a perdu sa majorité dans les assemblées de quatre Etats où ont eu lieu des élections ces dernières semaines, y compris l'Etat de la capitale, New Delhi. "Je voudrais féliciter les citoyens de Delhi d'avoir lancé un mouvement de politique honnête", a déclaré le leader du parti Aam Aadmi (parti de "l'homme commun"), l'ancien agent des impôts Arvind Kejriwal, qui a délogé de son siège la Première ministre de la capitale, Sheila Dikshit, en place depuis 15 ans. Aam Aadmi, fondé il y a seulement un an, "ne se limitera pas à Delhi, mais s'étendra à l'ensemble du pays et triomphera de la corruption et de l'inflation", a-t-il proclamé. Visiblement sous le choc, Mme Dikshit a reconnu sa défaite et dit que son parti allait "analyser ce qui n'a pas marché". "Je ne peux que constater que les gens de Delhi ont pris une décision, que nous respecterons", a-t-elle ajouté. Aam Aadmi, qui a profité du mécontentement général suscité par la corruption florissante sous le Premier ministre Manmohan Singh, a réussi aussi à empêcher le principal parti d'opposition nationaliste, le Bharatiya Janata Party (BJP), de devenir majoritaire à l'assemblée de l'Etat de Delhi. Selon les résultats définitifs, le BJP a obtenu 31 sièges sur 70, Aam Aadmi est arrivé deuxième avec 28 sièges et le Congrès s'est retrouvé à la troisième place, avec huit sièges contre 43 dans l'assemblée sortante. Le BJP a gagné très largement dans le Rajasthan et le Madhya Pradesh, et a remporté une victoire serrée sur le Congrès dans l'Etat troublé du Chhattisgarh. Le dépouillement dans le cinquième Etat où l'on a voté ces dernières semaines, la région reculée du Mizoram, également gouvernée jusqu'à présent par le Congrès, doit intervenir lundi. Aam Aadmi n'a présenté des candidats qu'à New Delhi, mais son succès ne devrait pas manquer de l'inciter à se lancer dans une campagne nationale en vue des législatives que la plus grande démocratie du monde organise en mai prochain. (Belga)

Nos partenaires