Inde - Un parti quitte la coalition au pouvoir et affaiblit le gouvernement

19/03/13 à 08:19 - Mise à jour à 08:19

Source: Le Vif

(Belga) Un parti régional indien a annoncé mardi qu'il se retirait de la coalition gouvernementale au pouvoir menée par le parti du Congrès, affaiblissant encore davantage le gouvernement qui ne dispose que d'une minorité au parlement, ont rapporté les médias locaux. Le ministre des Finances, P. Chidambaram, a cependant balayé ces craintes d'un revers de main et assuré que le gouvernement de centre-gauche était "stable" et qu'il n'y avait pas de crise politique.

Inde - Un parti quitte la coalition au pouvoir et affaiblit le gouvernement

Le Dravida Munnetra Kazhagam (DMK), un parti basé dans l'Etat du Tamil Nadu (sud), faisait pression sur le gouvernement de centre-gauche dirigé par le parti du Congrès pour condamner le Sri Lanka, accusé de crimes de guerre contre la minorité tamoule lors de la guerre civile qui s'est achevée en mai 2009. Le chef de ce parti, Muthuvel Karunanidhi, a annoncé le retrait de la coalition de l'United Progressive Alliance (UPA), au pouvoir depuis 2009. Cette décision accroît la probabilité d'élections générales plus tôt que la date prévue mi-2014, l'UPA ne jouissant que d'une minorité depuis le retrait d'un parti régional clé en septembre l'an dernier. Le DMK, qui dépend des électeurs tamouls ayant de forts liens avec la communauté tamoule au Sri Lanka, dispose de 18 membres à la chambre basse du parlement fédéral et détient cinq portefeuilles au sein du gouvernement. Le ministre des Finances a toutefois estimé que le chef du DMK pourrait revenir sur sa décision si le parlement adoptait une résolution condamnant le Sri Lanka: "Il révisera sa décision si cette résolution est examinée par le gouvernement", a-t-il espéré. M. Karunanidhi avait prévenu au cours de week-end que son parti quitterait la coalition si le gouvernement ne soutenait pas la résolution du Conseil des droits de l'homme des Nations unies à Genève condamnant "le génocide et les crimes de guerre" au Sri Lanka. Le conflit entre l'armée sri-lankaise et la guérilla tamoule, qui se battait pour obtenir un territoire indépendant, a duré de 1972 à mai 2009. Il a fait, selon des estimations de l'ONU, environ 100.000 morts. (OSA)

Nos partenaires