Inde: début de l'opération très délicate d'une fillette hydrocéphale

19/04/13 à 16:37 - Mise à jour à 16:37

Source: Le Vif

(Belga) L'opération, qui durera "au moins dix jours", d'une petite Indienne de 18 mois hydrocéphale et dont le sort a suscité un élan de solidarité dans le monde en raison de l'extrême pauvreté de ses parents, a commencé vendredi près de New Delhi, a annoncé à l'AFP son neurochirurgien.

Il s'agit d'une "dérivation crânienne", la procédure habituelle dans ce type de pathologie consistant à drainer un excès de liquide céphalorachidien hors du cerveau. "Nous avons entamé aujourd'hui le processus de drainage du fluide hors de sa tête", a déclaré à l'AFP le Dr Sandeep Vaishya, un neurochirurgien indien connu qui travaille dans un hôpital du groupe privé Fortis Healthcare, près de la capitale indienne. "Cela va être un processus lent et cela va nous prendre au moins dix jours, peut-être plus", a-t-il ajouté. Roona Begum est née avec une grave anomalie neurologique qui se traduit par l'augmentation du volume des espaces contenant le liquide céphalorachidien et provoque une pression sur le cerveau. La circonférence de sa tête a ainsi atteint 94 centimètres, soit près de deux fois plus que la normale pour une enfant de son âge. Conséquence, la fillette ne peut ni se tenir droite ni même marcher à quatre pattes. "Son poids est d'à peine plus de 14 kilogrammes. Nous estimons que plus de la moitié est constituée par le poids du fluide dans la tête, car elle est très petite", a souligné le Dr Vaishya. "L'enfant va bien pour le moment", avait, avant le début de l'opération, assuré le Dr Vaishya, tout en soulignant que "son cas est très difficile", la taille énorme de sa tête, "plusieurs fois plus large que la circonférence de son ventre", rendant l'opération délicate. Il avait expliqué qu'il fallait surtout "évaluer la quantité de fluide que son corps pourra absorber si on met en place une dérivation crânienne". (Belga)

Nos partenaires