Inde: 7 policiers tués par des rebelles maoïstes dans le cadre des élections

11/05/14 à 11:57 - Mise à jour à 11:57

Source: Le Vif

(Belga) Sept policiers en patrouille dans le centre de l'Inde ont été tués dimanche dans l'explosion d'une mine posée, selon les autorités, par des rebelles maoïstes, dernière attaque en date ayant émaillé les élections législatives en cours.

Les policiers patrouillaient une zone forestière dans l'Etat du Maharashtra quand leur véhicule a été soufflé par l'explosion, a indiqué un responsable de la police locale. "Sept de nos hommes ont perdu la vie et deux autres, grièvement blessés, ont été évacués par les airs vers Nagpur", a précisé Dharmendra Joshi, officier de relations publiques du district de Gadchiroli. Les rebelles maoïstes ont appelé au boycottage des législatives, un marathon en plusieurs phases qui a débuté le 7 avril et dont les résultats seront annoncés le 16 mai, quatre jours après la clôture du scrutin. La dernière phase du scrutin démarre lundi. Le 25 avril, cinq policiers qui venaient de voter dans l'est de l'Inde avaient trouvé la mort dans des conditions identiques. Le 12 avril, 14 personnes étaient également décédées dans des explosions attribuées aux rebelles dans l'Etat de Chhattisgarh. La guérilla maoïste, qualifiée par le Premier ministre indien Manmohan Singh de plus grave menace pesant sur la sécurité intérieure, est active depuis 1967. Cette insurrection a fait des milliers de morts. Les rebelles, présents dans au moins une vingtaine d'Etats, sont surtout actifs dans ceux de Chhattisgarh, d'Orissa, du Bihar, de Jharkhand et du Maharashtra. (Belga)

Nos partenaires