Inculpation de Bernard Wesphael - Pas de communication sur les résultats des analyses toxicologiques

04/11/13 à 17:55 - Mise à jour à 17:55

Source: Le Vif

(Belga) La juge d'instruction Christine Pottiez a décidé lundi de ne pas donner d'informations concernant les résultats des analyses toxicologiques réalisées sur Véronique Pirotton, l'épouse du député wallon Bernard Wesphael, décédée jeudi dernier dans un hôtel d'Ostende. Le parquet de Bruges a également ajouté ne plus donner de commentaires sur l'affaire jusqu'à l'issue de l'audience de la chambre du conseil, qui doit décider mardi si l'homme politique verra sa détention préventive prolongée ou non.

Inculpation de Bernard Wesphael - Pas de communication sur les résultats des analyses toxicologiques

Bernard Wesphael, président du Mouvement de Gauche et député au parlement wallon, est actuellement en détention préventive à la prison de Bruges après avoir été inculpé pour le meurtre de son épouse. Il nie les faits et affirme que Véronique Pirotton s'est suicidée dans la salle de bain attenante à leur chambre d'hôtel, où lui-même faisait une sieste. Les analyses toxicologiques devaient confirmer ou infirmer cette thèse du suicide, par la détection d'éventuelles traces de médicaments. (Belga)

Nos partenaires