Inculpation de Bernard Wesphael - Me Moureau ne sera pas entendu par la commission des poursuites

12/11/13 à 15:23 - Mise à jour à 15:23

Source: Le Vif

(Belga) La demande de Philippe Moureau, conseil de la famille de Véronique Pirotton, d'être entendu par la commission des poursuites du parlement wallon dans le cadre de l'affaire Wesphael n'a pas été jugée recevable mardi par cette commission.

Inculpation de Bernard Wesphael - Me Moureau ne sera pas entendu par la commission des poursuites

"Tout en comprenant les préoccupations des parties civiles, la Commission a bien dû constater que les questions relatives à l'accès au dossier par les parties civiles sont régies par le Code d'instruction criminelle. Les questions évoquées par Me Moureau sont donc étrangères à la procédure dont la Commission des poursuites est saisie", a indiqué cette dernière dans un communiqué. Auparavant, la Commission avait reçu copie de la plainte avec constitution de partie civile, qu'elle a donc pu analyser. "Dans ces conditions, la Commission a décidé, à l'unanimité, qu'elle ne pouvait réserver une suite favorable à la demande adressée par Maître Moureau", a-t-elle conclu. Certains membres de la commission avaient, avant le début de la réunion, laissé entendre que l'audition de Me Moureau, représentant de la partie civile au dossier, se justifiait par le respect du principe du contradictoire. La commission aura entendu mardi le conseil de Bernard Wesphael, Me Jean-Philippe Mayence, qui lui avait soumis une requête visant à suspendre la détention de son client, accusé de l'assassinat de son épouse le 31 octobre à Ostende. Elle auditionnait dans l'après-midi le ministère public (parquet de Bruges, parquet général de Gand) et la juge d'instruction en charge du dossier. (Belga)

Nos partenaires