Inculpation de Bernard Wesphael - La victime "à moitié nue", Wesphael "blessé au poignet" et "mal à l'aise"

04/12/13 à 17:38 - Mise à jour à 17:38

Source: Le Vif

(Belga) Bernard Wesphael, suspecté d'avoir tué sa femme Véronique Pirotton, présentait "une plaie ouverte" au poignet gauche et se déplaçait d'avant en arrière, l'air "mal à l'aise" dans la chambre de son hôtel à Ostende, a constaté la police juste avant son arrestation, selon un arrêt rendu mercredi par la Cour de cassation. La victime a quant à elle été découverte "à moitié nue et avec le pubis complètement dévoilé".

Inculpation de Bernard Wesphael - La victime "à moitié nue", Wesphael "blessé au poignet" et "mal à l'aise"

La défense de Bernard Wesphael avait introduit un pourvoi en cassation, après la décision de la chambre des mises en accusation de Gand, le 19 novembre dernier, de maintenir en détention le député wallon. La Cour de cassation a néanmoins estimé lundi qu'il n'y avait aucune raison de casser cette décision. Bernard Wesphael est actuellement incarcéré car il est suspecté d'avoir tué sa femme, mais, selon ses avocats, l'homme aurait dû être libéré, son immunité parlementaire n'ayant pas été respectée. Le député et Véronique Pirotton séjournaient dans un hôtel à Ostende le 31 octobre dernier. Selon les propos du co-fondateur d'Ecolo, le couple aurait eu une dispute, qui aurait dégénéré. Toujours d'après lui, il serait allé se coucher et aurait retrouvé sa femme, peu de temps après, morte dans la salle de bain, où elle aurait mis fin à ses jours. Le parquet de Bruges l'a néanmoins placé sous mandat d'arrêt. Tant la chambre du conseil de Bruges que la chambre des mises en accusation de Gand ont confirmé cette décision, malgré les arguments avancés par les avocats de Bernard Wesphael. (Belga)

Nos partenaires