Inculpation de Bernard Wesphael - La détention du député wallon prolongée

25/02/14 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Le Vif

(Belga) La chambre du conseil de Bruges a prolongé de trois mois mardi la détention de Bernard Wesphael, inculpé pour assassinat à la suite du décès de son épouse, Véronique Pirotton, en octobre dernier. La défense avait fait savoir dans la matinée que trois contre-experts avaient été engagés sur le dossier pour prouver l'innocence du député wallon.

Inculpation de Bernard Wesphael - La détention du député wallon prolongée

Les avocats du Liégeois ont fait appel à trois contre-experts qui étudient le volets toxicologique et médico-légal du dossier. Les premières observations de ces trois experts feraient entre autres état d'une faute de frappe dans le rapport. Jean-Philippe Mayence et Tom Bauwens ont a nouveau plaidé lundi la libération de leur client, éventuellement sous surveillance électronique. Selon eux, la détention de Bernard Wesphael n'est pas nécessaire pour l'enquête, qui semble d'ailleurs toucher à sa fin. "L'enquête se déroule rapidement et de manière très correcte" a commenté Me Tom Bauwens. "Il y a aussi une bonne collaboration avec le juge d'instruction. Il ne manque qu'un rapport de moralité pour compléter le dossier." Bernard Wesphael et son épouse séjournaient le 31 octobre 2013 dans une chambre d'hôtel à Ostende. Une dispute avait éclaté durant la soirée. Selon l'ex-président du Mouvement de Gauche, il était allé se coucher après cette altercation et avait ensuite découvert le corps sans vie de son épouse dans la salle de bain. Le Liégeois affirme qu'il s'agit d'un suicide. Mais cette version ne tient pas la route, selon le parquet. (Belga)

Nos partenaires