Inculpation de Bernard Wesphael - La défense communiquera elle-même sur les contre-expertises jeudi

08/04/14 à 18:18 - Mise à jour à 18:18

Source: Le Vif

(Belga) Les avocats de Bernard Wesphael communiqueront eux-mêmes jeudi sur les conclusions des contre-experts mandatés par la défense dans le cadre du décès de Véronique Pirotton. Me Tom Bauwens dénonce par ailleurs la motivation de la chambre du conseil de Bruges, qui a décidé vendredi dernier de maintenir en détention l'homme politique pour trois mois supplémentaires.

Inculpation de Bernard Wesphael - La défense communiquera elle-même sur les contre-expertises jeudi

Bernard Wesphael et sa femme séjournaient dans un hôtel d'Ostende le 31 octobre 2013. Selon M. Wesphael, le couple a eu une dispute et en est brièvement venu aux mains. Bernard Wesphael serait allé dormir et aurait trouvé à son réveil, selon ses propres déclarations, sa femme morte dans la salle de bain. Il était alors convaincu que sa femme s'était suicidée. D'après le parquet, en revanche, cette version des faits ne tient pas la route. La défense de Bernard Wesphael avait demandé à trois contre-experts de procéder à une analyse toxicologique et médico-légale. Ceux-ci ont conclu que les déclarations de Bernard Wesphael étaient plausibles. Ces rapports n'ont néanmoins pas eu d'influence sur la décision de la chambre du conseil vendredi. "Notre intention est de communiquer nous-mêmes, jeudi, sur les contre-expertises", a précisé Me Tom Bauwens. La défense a interjeté appel de la décision de la chambre du conseil. Bernard Wesphael devra dès lors comparaître devant la chambre des mises en accusation de Gand. (Belga)

Nos partenaires