Incendie de Han-sur-Lesse - Les habitants se chauffaient au poêle à pétrole

12/11/12 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Le Vif

(Belga) "Il n'y a rien qui puisse faire penser à un incendie volontaire et criminel", a indiqué lundi la substitute du parquet de Dinant, Annabel Pirotte, après l'incendie qui a ravagé une habitation de la rue des Grottes à Han-sur-Lesse et dans lequel un père et ses quatre enfants de 2 à 11 ans ont péri. Les habitants de cette vieille maison se chauffaient au poêle à pétrole.

Incendie de Han-sur-Lesse - Les habitants se chauffaient au poêle à pétrole

Cette famille était locataire de la maison depuis environ un an et demi. "Le propriétaire avait mis une cassette à bois et un poêle à mazout au rez-de-chaussée, mais rien à l'étage. La famille se chauffait donc avec plusieurs petits poêles à pétrole mobiles à l'étage dans les chambres et à la salle de bain", a expliqué la substitute. La magistrate a confirmé qu'il était possible que les corps des cinq victimes ne soient jamais retrouvés. "C'était une vieille habitation avec du parquet en bois. Tout a brûlé très rapidement." Il n'y a aucune piste indiquant qu'il pourrait s'agir d'un incendie criminel. La piste d'un incendie accidentel est la plus plausible mais ce sera à l'enquête de le déterminer. Pour y parvenir, la police scientifique est sur les lieux, de même que le Service d'identification des victimes, un expert incendie et un médecin légiste. La Protection civile est chargée pendant la matinée d'étançonner les murs de la maison qui a été fortement fragilisée par les flammes. Ensuite, les experts pourront effectuer leur travail. (ANTHONY DEHEZ)

Nos partenaires