Immeubles effondrés à Casablanca: le bilan provisoire s'élève à 13 morts

13/07/14 à 14:10 - Mise à jour à 14:10

Source: Le Vif

(Belga) Le bilan de l'effondrement de trois immeubles dans la nuit de jeudi à vendredi à Casablanca, la capitale économique du Maroc, s'élève désormais à 13 morts et "risque encore de s'alourdir", ont annoncé dimanche les autorités locales.

"Cinq corps ont été dégagés des décombres dimanche", dont ceux de deux enfants, d'une actrice marocaine, Amal Maarouf, et de sa mère, ont déclaré les autorités, citées par l'agence MAP, prévenant qu'il y avait encore des personnes piégées sous les décombres. Samedi, le dernier bilan provisoire faisait état de huit morts et d'une soixantaine de blessés, dont 17 toujours hospitalisés. Les causes du drame, qui a vu trois immeubles de quatre et cinq étages du quartier El Hank, proche du littoral, s'effondrer partiellement en pleine nuit, restaient encore indéterminées. Selon des habitants interrogés par l'AFP, l'effondrement a pu être provoqué par des "travaux anarchiques" et par le manque d'entretien général des immeubles, dont construction remontait aux années 1960 et 70. Trois immeubles mitoyens ont été évacués par précaution et plusieurs dizaines de familles relogées, tandis que le parquet de Casablanca a ouvert une enquête. Selon une source officielle s'exprimant sous couvert d'anonymat, des responsables locaux pourraient aussi être sanctionnés au regard "des conclusions de l'enquête". Le roi Mohammed VI s'est rendu sur place vendredi et a rendu visite à plusieurs reprises à des blessés hospitalisés. Mégapole de cinq millions d'habitants, Casablanca compte des milliers de logements insalubres, en particulier dans la vieille ville (médina). Fin 2012, deux personnes étaient mortes dans l'effondrement d'une maison d'un quartier proche de cette médina à la suite d'intempéries. Le ministère de l'Habitat avait alors estimé qu'entre 4.000 et 7.000 logements menaçaient de s'effondrer dans la ville, et plusieurs programmes de réhabilitation et de relogement ont été lancés dans l'agglomération. (Belga)

Nos partenaires