Immeuble effondré au Bangladesh - Un Espagnol parmi les principaux suspects

28/04/13 à 11:50 - Mise à jour à 11:50

Source: Le Vif

(Belga) Un industriel espagnol, co-propriétaire d'un atelier de confection dans l'immeuble qui s'est effondré dans la banlieue de Dacca, capitale du Bangladesh, est considéré comme l'un des principaux suspects dans l'enquête sur la catastrophe, a annoncé dimanche la police qui le recherche.

Immeuble effondré au Bangladesh - Un Espagnol parmi les principaux suspects

David Mayor est le directeur général de Phantom-Tac, une société conjointe à parts égales entre Phantom Apparels (Bangladesh) et Textile Audit Company (Espagne), installée sur plus de 2.000 m2 dans l'immeuble effondré, selon le site internet de la société. M. Mayor ainsi que les propriétaires de quatre autres sociétés sont visés par une enquête préliminaire pour "homicide par négligence", un crime passible de cinq ans de prison, a indiqué à l'AFP un responsable de la police. Des rescapés ont raconté que des ouvriers travaillant au sein du bâtiment s'étaient publiquement inquiétés la veille de fissures, mais leurs employeurs les ont forcés à embaucher mercredi, ignorant leurs mises en garde. En 2009, David Mayor expliquait à l'AFP qu'il dirigeait également un centre d'éducation pour les femmes au Bangladesh. "Nous sommes une usine. Chaque centime compte. Nous ne sommes par une ONG mais nous avons aussi des préoccupations sociales", confiait-il alors. "C'est l'accusé numéro 4", a déclaré Kaiser Matubbor, le policier en charge de l'enquête. Le partenaire de Mayor en affaires, Aminul Islam, président de Phantom-Tac, a été arrêté samedi avec deux autres propriétaires d'ateliers, a fait savoir un porte-parole de la police de Dacca. La catastrophe a fait au moins 376 morts et 1.200 blessés. (Belga)

Nos partenaires