"Il n'y a plus moyen de financer les pensions des policiers"

11/12/13 à 03:12 - Mise à jour à 03:12

Source: Le Vif

(Belga) Une cinquantaine de membres du personnel de la zone de police des Arches (zone couvrant Andenne-Assesse-Ohey-Fernelmont-Gesves) et d'autres zones de police s'étaient invités mardi soir en front commun syndical (SNPS, CSC, SLFP) au conseil communal d'Andenne qui votait le budget 2014. Pour le bourgmestre, Claude Eerdekens (PS), la hausse des coûts des cotisations patronales rendra les pensions des policiers impayables. Cette déclaration a provoqué le mécontentement des syndicats.

"Il n'y a plus moyen de financer les pensions des policiers"

Claude Eerdekens se base sur une simulation entre 2014 et 2020 pour la zone des Arches. "Le surcoût pour payer les pensions de policiers pour les sept prochaines années est de 9,505 millions d'euros", indique-t-il. Un surcoût qu'il attribue notamment à la loi du 24 octobre 2011 (ndlr: le socialiste Michel Daerden était alors ministre des Pensions) relative au financement des pensions des agents statutaires des pouvoirs locaux. L'opposition et les syndicats reprochent d'une manière générale au collège (au pouvoir depuis quarante ans) d'être responsable des actuelles difficultés financières. "La zone des Arches est une des rares à être financée à 60% par le fédéral. D'autres communes sont moins bien loties et sont pourtant mieux gérées. Mais elles n'ont pas jeté l'argent par les fenêtres", commente Thierry Belin, président provincial du SNPS. L'opposition, cdH et Ecolo, a voté contre le budget. Sur une idée émise par la majorité, le chef de groupe cdH, Philippe Mattart, s'est dit toutefois disposé à présenter un budget alternatif si ses collègues d'Ecolo étaient d'accord. (Belga)

Nos partenaires