Il est temps de centrer le débat sur les défis socio-économiques

27/07/13 à 09:52 - Mise à jour à 09:52

Source: Le Vif

(Belga) Maintenant qu'on est sorti du communautaire, il faut centrer le débat sur les défis socio-économiques. La Flandre n'a pas cessé de réclamer des compétences et, d'un coup, on se rend compte que l'on n'a pas réfléchi à ce que l'on allait faire, a affirmé samedi la présidente de l'Open VLD Gwendolyn Rutten, dans les colonnes du quotidien Le Soir.

Le parti libéral flamand propose ainsi en matière d'allocations familiales de donner plus au premier enfant, moins aux suivants et de verser l'argent sur un compte lié à l'enfant, que les parents gèrent, dit-elle. La présidente de l'Open VLD estime que la prochaine campagne électorale doit porter sur la manière de moderniser l'Etat dont l'appareil doit être réduit. A ses yeux, celui-ci ne doit pas tout faire. Il faut ainsi se demander pourquoi Belgacom est encore une entreprise publique; les pouvoirs publics doivent définir l'offre de transport mais pas nécessairement assurer eux-mêmes le service. Au-delà de sa satisfaction quant au rôle exercé par son parti au gouvernement notamment en matière de dégressivité des allocations de chômage, Gwendolyn Rutten a regretté le manque de vision sur la fiscalité au sein du gouvernement fédéral, et le fait que le poste ministériel en la matière ne soit pas revenu à un libéral. (Belga)

Nos partenaires