Homme abattu dans les Marolles - Le SLFP n'est pas favorable aux bodycams

26/05/13 à 19:21 - Mise à jour à 19:21

Source: Le Vif

(Belga) Le syndicat policier SLFP est opposé à l'introduction de bodycams, a-t-il fait savoir dimanche après la fusillade mortelle samedi dans les Marolles. Le syndicat policier Sypol.be avait plaidé plus tôt dans la journée pour la mise en place de cette petite caméra placée sur les casquettes des agents et qui permettrait d'enregistrer les situations sur le terrain.

Homme abattu dans les Marolles - Le SLFP n'est pas favorable aux bodycams

Pour l'introduction d'une caméra qui fonctionne en permanence, une série d'obligations comme l'information et l'obtention de l'autorisation ne sont pas encore remplies, estime le SLFP qui fait référence à la loi de 2007 sur les caméras de surveillance. Le syndicat exprime aussi la crainte que certains chefs de police perdent de vue la finalité des caméras et utilisent les images dans des procédures administratives ou disciplinaires. Les caméras qui sont seulement utilisées dans le cadre de faits de violence rencontrent également les objections du SLFP. "Dire que la qualité des procès-verbaux va s'améliorer et qu'il n'y aura plus de discussion sur l'intervention des agents montre le peu de confiance vis-à-vis des subordonnés", a estimé le syndicat dans un communiqué. Le SLFP souligne en outre que de cette manière, la violence initiale de l'auteur ne serait pas enregistrée et que seule la réaction du policier sera filmée. Le syndicat plaide aussi pour une approche plus ferme de la violence contre les policiers et les fausses plaintes. (Belga)

Nos partenaires