Hollande fait l'éloge du réformisme en hommage à Mauroy

11/06/13 à 12:37 - Mise à jour à 12:37

Source: Le Vif

(Belga) François Hollande a fait l'éloge du réformisme, lors de l'hommage national rendu mardi matin à l'ancien Premier ministre socialiste Pierre Mauroy à Paris, saluant "un enfant du peuple" pour qui "réformer ce n'était pas renoncer, c'était réussir".

Hollande fait l'éloge du réformisme en hommage à Mauroy

"Pierre Mauroy est entré dans l'Histoire pour avoir été l'artisan de grandes conquêtes sociales et de libertés nouvelles", a dit le président français à l'occasion de cet hommage rendu dans la cour des Invalides au premier Premier ministre de François Mitterrand (1981-1984) mort vendredi. Appelé à Matignon après l'élection de François Mitterrand en mai 1981, M. Mauroy avait dirigé un gouvernement comprenant pour la première fois depuis la Libération des ministres communistes. Il a mis en oeuvre des réformes économiques, sociales et sociétales (hausse du salaire minimum, droits syndicaux, nationalisations de banques et d'industries, retraite à 60 ans, abolition de la peine de mort, etc...) mais, devant la menace de faillite économique, il a assumé le "tournant de la rigueur" opéré en 1982-83, auquel s'est résolu à regret Mitterrand. Ces mesures de rigueur lui "coûtèrent", a reconnu François Hollande "mais il sut prendre ces décisions parce qu'il les savait non pas inévitables, mais nécessaires pour reconvertir, redresser et repartir". Alors que l'exécutif socialiste est attaqué sur sa gauche sur l'austérité imposée selon ses critiques par Bruxelles, François Hollande a salué celui qui avait "compris que le destin de la France passait par l'Europe, que faire cavalier seul pouvait finir en une cavalcade sans lendemain". La dépouille de Pierre Mauroy retournera ensuite à Lille, ville dont il fut maire de 1973 à 2001. Les Lillois pourront se recueillir à la mairie jusque mercredi soir et ses funérailles seront célébrées jeudi. (Belga)

Nos partenaires