Le tournant plastique

19/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 12/04/18 à 16:30

En matière de design, Mai 68 est plus une charnière qu'une révolution. Entre aboutissement de processus enclenchés depuis près d'une décennie et prémices d'un avenir où créateurs et acheteurs vont voir évoluer leur rôle au sein de la société.

S'imaginer le décor de la fin des sixties, c'est laisser libre cours à un déferlement de teintes acidulées et de formes en liberté, au foisonnement d'une esthétique pop et psyché, que vient seulement concurrencer la tendance " spatiale ", très en vogue alors que la course aux étoiles bat son plein. A l'apogée des Trente Glorieuses, l'émergence de la classe moyenne et l'intérêt grandissant pour l'aménagement intérieur ont donné des ailes aux esprits créatifs ; sous leur crayon, le mobilier et les objets du quotidien dépassent leur vocation utilitaire pour s'insinuer sur des terrains où l'on ne les attendait pas nécessairement, prenant ainsi une part active aux débats qui agitent l'air du temps.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires