L'impératif cathodique

19/04/18 à 21:00 - Mise à jour à 12/04/18 à 16:31

Le terrain médiatique était mûr pour accueillir la déflagration de Mai 68. Entre une télé nécrosée, aux ordres, et les bouleversements socio-culturels des années 1960, s'ouvrent deux décennies d'expérimentations, de polémiques mais aussi de rare fécondité.

Les bouleversements culturels, sociaux et moraux qui vont culminer dans l'Hexagone durant le mois de mai 1968 vont se cogner au pouvoir en place et à l'une de ses créatures : un paysage audiovisuel français corseté. S'il se fissure déjà, il ne parvient pas encore à incarner les transformations et les expérimentations que les manifestants - jeunesse, femmes, ouvriers - appellent à grands cris. Il faudra attendre les deux décennies suivantes pour mesurer l'impact de Mai 68 sur la télévision et la radio : visuels, thèmes, sons, visages, dispositifs, langage... auxquels s'ajoute la musique, la caricature, l'expression directe, la culture pop dans son ensemble qui, amplifiant un mouvement entamé quelques années plus tôt, va se frayer une place sur les ondes de la radio-télé de papa.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires